Les internautes favorables au dégroupage total

Infos-du-Net.comSelon une étude de l'institut GFK et parue dans le magazine SVM aujourd’hui, une petite moitié des internautes se disent prêts quitter France Télécom pour rejoindre un opérateur de téléphonie tiers. Cette étude a été réalisée en décembre auprès de 1.069 foyers, et une bonne partie de ces consommateurs s’estiment assez satisfait par le service de téléphonie IP fournis par leur fournisseur d'accès à Internet alternatif pour quitter l’opérateur historique.

De cette étude, il ressort des informations importantes en ce qui concerne les habitudes de consommation des internautes français. Il sont désormais 9,8 millions de foyers, soit deux foyers sur cinq, connectés à Internet. Parmi eux, 7,2 millions surfaient via le haut débit, soit 75% des surfeurs (n’oublions pas les 25% de personnes qui surfent via le bas débit), c’est à dire bien plus qu’en 2004 ou seulement deux foyers sur trois étaient équipés du haut débit.

Par ailleurs, si l’on s’intéresse aux 7,2 millions de foyers connectés via le haut débit, on découvre que plus des deux tiers ont souscrit à une offre de téléphonie, de la présélection, du dégroupage, ou encore du dégroupage total. Ils considèrent ainsi, en passant par leur fournisseur d'accès à Internet, réaliser des économies substantielles. Dans la grande majorité des cas, ils sont contents du service fourni et 47% d’entre eux se disent dorénavant prêts à abandonner France Télécom, jugeant leur offre de téléphonie suffisamment fiable pour se passer de l’abonnement téléphonique.

De cette étude, on tirera que 2005 a été l’année du développement d’une nouvelle offre via Internet : la télévision. Un foyer sur six reçoit désormais la télévision par la ligne téléphonique. On y trouve une multitude de services, souvent gratuits et quelques fois payants, proposés par les fournisseurs d'accès à Internet. La télévision par ADSL devrait encore se développer en 200, d’autant plus que les offres augmentent, en qualité comme en quantité, et que de plus en plus de personnes se trouvent dans le périmètre minimum nécessaire à une bonne réception.

Enfin, on notera que le haut débit français est l'un des tous premiers en Europe. Il y a quelques années, le retard français sur le haut débit était régulièrement pointé du doigt, ceci est désormais comblé de façon spectaculaire, grâce notamment à une concurrence féroce sur notre marché qui favorise l'innovation...
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Kara@IDN
    Moi perso je suis en DT chez N9euf Telecom et j'en suis totalement satisfait.
    0
  • c0ld
    Lol n'y a t il pas un moyen de faire venir les operateurs francais ici en Angleterre??? Voir que les prix de 2 MB coute aussi chere que du 20 MB en France me desole... Vivement la revolution internet dans ce pays... :cry:
    0
  • Rayon
    Je trouve cela génial le dégroupage total, mais qu'en est-il si il y a panne d'électricité ? Si problème technique sur la paire cuivrée (ca ne sera pas un opérateur tiers qui viendra pour le faire, et encore moins France Télécom).

    Et quant à la qualité (coupures, hachage, echo) elle dépend aussi de la distance par rapport à son commutateur, de "l'embouteillage" de l'Internet suivant certaines heures etc ...

    Wait and See donc ...
    0