Faut-il désinfecter vos portables ?

On savait déjà que les claviers pouvaient être plus sales que des toilettes. Aujourd’hui, ce sont les téléphones portables qui sont sous le feu des critiques. Dans une étude réalisée sur les portables de 200 médecins et infirmières, 95 % des appareils étaient porteurs de bactéries.

Des traces de Staphylocoque

Certains étaient même entachés par le SARM, une forme de Staphylocoque résistante aux antibiotiques pouvant entraîner le décès. Aux États-Unis, le SARM est l’une des principales causes d’infection nosocomiale. Au final, même le personnel soignant peut infecter d’autres personnes. Pour eux ou pour quiconque, la saleté du téléphone portable provient de gestes simples. On ne cesse de tripatouiller son téléphone toute la journée et ce quand se laver les mains au préalable. Une poignée de main, une caresse à un animal, les appuis des transports en commun ou encore les postillons, la liste peut être longue. Tout cela est rempli de bactéries qui viennent s’accrocher aux mains puis au téléphone.

Bien au sale dans la poche

Par la suite, le mobile est rangé dans une poche. Chaud, ce lieu est idéal pour un bouillon de culture. Tout le monde comprendra donc qu’approcher un portable de son visage, et de sa bouche particulièrement, n’est pas forcément très bon pour la santé selon les chercheurs turcs de l’Université d’Ondokuz Mayis qui ont mené l’étude sur un corps hospitalier. Pour se prémunir contre les infections, il est donc conseillé de nettoyer régulièrement son téléphone à l’alcool net d’utiliser un kit mains libres quand cela est possible.