DJI Mavic Pro : le nouveau drone simple, compact et performant

Un nouveau drone fait son apparition au catalogue de DJI : le Mavic Pro. Après les Phantom qui ont fait la réputation du constructeur chinois, ce quadricoptère ouvre la marque au grand public grâce à une recette mêlant simplicité, taille réduite et performances.

« Portable, puissant [et] simple d’utilisation. » C’est par ces mots que DJI définit son drone. Une semaine après l’annonce du Karma de GoPro, on a l’impression d’en entendre l’écho. Le Mavic Pro s’introduit dans un nouveau marché tout neuf qui ne s’adresse plus aux geeks ou aux professionnels, mais bien à Monsieur et Madame Toutlemonde.

>>> Lire : GoPro Karma : nos premières (bonnes) impressions sur le drone star

Il s’articule autour d’un corps rectangulaire et plutôt mince. Autour de lui, on trouve quatre bras pliables et des hélices qui se placent le long de son « fuselage ». Une fois plié, il peut facilement être transporté dans une sacoche ou un sac à dos. Il embarque une caméra 4K de 12 mégapixels. Elle est stabilisée via une nacelle à trois axes. L’utilisateur peut la faire pivoter à 90° vers le bas pour prendre des photos et vidéos à la verticale. À noter que cette caméra tourne en 4K à 30 images par seconde (fps) et à 96 fps en Full HD.

DJI Mavic Pro

Le Mavic Pro est livré avec une radiocommande. Elle intègre un écran LCD, mais aussi un emplacement pour accrocher son smartphone. Via une application dédiée, on a alors accès à divers paramètres du drone, comme son plan de vol, par exemple.

Avec le Mavic Pro, DJI inaugure un nouveau système de transmission vidéo : OcuSync. Celui-ci autorise une retransmission des commandes et de l’image en 1080p jusqu’à 7 km. Il est aussi possible de piloter via l’écran d’un smartphone ou d’une tablette en Wi-Fi, mais uniquement à courte distance. Côté performances, le constructeur chinois annonce une vitesse de pointe de 64,8 km/h en mode sport, lequel augmente également l’agilité du drone. Le temps de vol avec une batterie chargée est de 27 minutes. À noter que des batteries sont disponibles en option à 99 € l’unité. 

Pour faciliter son utilisation, des boutons permettent de faire automatiquement décoller l’appareil et de le faire revenir et atterrir à son point de départ. Cette dernière action se produit à la demande de l’utilisateur, si le signal est perdu ou si l’état de la batterie est critique. Le logiciel prend alors la main et se pose « à quelques centimètres près » de la zone de départ grâce au Precision Landing qui enregistre des clichés du lieu du décollage et les compare en direct aux données satellites, précise le constructeur.

L’automatisation de ce quadricoptère va encore plus loin avec FlightAutonomy. Ce réseau est « composé de cinq caméras, des systèmes de navigation GPS et GLONASS, d’une paire de détecteurs à ultrasons, de capteurs redondants et de 24 processeurs puissants. » Il permet au drone de se positionner, naviguer et planifier une trajectoire idéale tout en évitant les obstacles jusqu’à 36 km/h.

Encore plus fort, FlightAutonomy ouvre le drone au contrôle par gestes. En effectuant les mouvements prédéfinis, l’utilisateur peut faire la mise au point sur lui et déclencher la prise d’une photo. Cette fonction peut être associée à l’AcriveTrack, la technologie de suivi automatique de DJI. Il s’agit d’un pilote automatique centré sur l’utilisateur. Le Mavic Pro mixe alors les prises de vue en suivant, tournant autour ou filmant de côté l’utilisateur qui peut alors se concentrer pleinement sur son activité.

>>> Lire : Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Avec son nouveau drone de loisir, DJI lance également ses Google, un casque destiné au vol en immersion (FPV). Son écran affiche l’image de la caméra embarquée, à 85° et en 1080p. Les DJI Google sont directement connectées au drone et ne passent pas par la télécommande, de quoi s’épargner toute latence.

Si l’on ne connaît pas encore le tarif de ce casque, DJI a communiqué ceux du Mavic Pro. D’ores et déjà en précommande sur sa boutique en ligne, il est disponible en deux packs. De base, il en coûte 1199 € pour le drone, sa manette et une batterie. Le pack Mavic Pro Fly More contient un Mavic Pro, deux batteries, des hélices supplémentaires, une station de recharge, un adaptateur, un chargeur pour voiture et un sac en bandoulière pour 1499 €. Les premières livraisons sont prévues pour mi-octobre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire