URL : quels sont les domaines les plus sûrs et les plus dangereux ?

Hongkong google earthMcAfee vient de publier une étude très intéressante sur les domaines les plus surs et ceux qui présentent le plus de danger.

Résultat, si la Finlande (.fl) ne devrait pas vous poser de soucis, méfiez-vous de Hong Kong (.hk).

265 domaines référencés

Hong Kong gagne 28 places et ravit la tête, peu enviable, de ce classement à Tokelau (.tk), une petite île du Pacifique.

Selon McAfee, 19,2% des sites Web du domaine .hk présentent une “menace1” (adware, spyware, virus, spam, pop-ups en surnombre, attaques de navigateur, liens vers d’autres sites à risque, etc.) pour les utilisateurs. La Chine (.cn) arrive en deuxième position avec un “score” de 11%, devant les Philippines (.ph), la Roumanie (.ro) et la Russie (.ru).

Du côté des valeurs sures, la Finlande (.fi) succède à l’Irlande (.ie) avec seulement 0,05% de risques, devant le Japon (.jp), la Norvège (.no), la Slovénie (.si) et, surprise, la Colombie (.co). La France et son .fr sont au 30ème rang, avec un risque supérieur à 1%.

Du côté des domaines génériques, le .info demeure le plus vulnérable, avec 11,8 % de sites à risques contrairement au .gov, le plus sûr de tous. Tous domaines confondus, le .com est le neuvième plus risqué.

McAfee se base sur McAfee SiteAdvisor pour analyser quelques 10 millions de sites Web et ainsi déterminer son classement. Toujours selon cette étude, le risque de télécharger des spywares et autres logiciels indésirables en surfant sur le Web a augmenté de 41,5% en un an. Au total, quelques 265 domaines ont été passés au crible !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • Vedlen
    Un lien?
    -2
  • ismaelilias
    Pour reprendre une formule bien connue, heureusement que les âneries ne tuent pas. Si d'un point de vue mathématique l'analyse se tient (ramener une proportion de population à une probabilité de rencontrer un individu), il n'y a rien de raisonnable qui permette de faire un lien entre un "top level domain" et un tel risque.

    J'espère pour les utilisateurs de McAffee que les développeurs du logiciel ne raisonnent pas comme ceux qui ont pondu cette étude.
    1
  • LeGrosWinnie
    ismaelilias ???

    Faut arrêter de fumer là !

    L'étude est tout à fait réaliste, je ne vois pas où est le problème...et elle semble logique, si c'est plus simple d'obtenir un domaine en .hk c'est évident que les pirates vont aller là et inversement avec le .gov qu'il est impossible d'obtenir...
    1