AOL poursuivi pour avoir publié des données personnelles


Nous vous parlions il y a peu de l’énorme erreur du fournisseur d’accès et de services Internet, qui publiait à la vue de tous certaines données personnelles concernant ses abonnés. Suite à cet incident, quelques départs ont été notifiés dans l’entreprise, mais l’affaire n’est pas close pour autant puisque trois abonnés se sont retournés contre le fournisseur, estimant que leur vie privée a été bafouée.

650 000 abonnés et trois plaignants

Ce sont 650 000 abonnés qui ont vu certaines de leurs données personnelles étalées pendant trois mois sur le site d’AOL. Parmi toutes ces victimes, trois personnes ont décidé que l’affaire ne s’arrêterait pas au simple retrait des données et aux excuses d’AOL avec licenciement des responsables. Non. Ces trois personnes ont porté l’affaire devant les tribunaux et espèrent bien obtenir gain de cause, estimant que cela constitue une violation de la vie privée des usagers. « Les gens ont payé AOL en pensant que leur vie privée était protégée, ce n’est pas ce qui est arrivé », explique John Dominguez, l’un des avocats chargé de l’affaire.

Les données sont toujours en liberté

Il semblerait que malgré le retrait des données concernées du site d’AOL, des copies de ces mêmes données circulent déjà sur Internet et s’échangent entre internautes peu scrupuleux. Selon Dominguez, AOL pourrait lutter pour la fermeture des sites contenant ces données et tenter de freiner autant que possible l’échange de ces données sur Internet, dont il est responsable.

La fin de la rétention d’informations privées ?

Mais un autre problème est soulevé par cet incident, et les avocats n’hésitent pas à s’en servir contre le fournisseur : la rétention des données personnelles des utilisateurs, qui est d’ailleurs à l’ordre du jour en France. Si un tel incident est arrivé chez l’un des premiers fournisseurs d’accès aux États-Unis, qui serait vraiment capable de ne pas le reproduire ? Les plaignants réclament d’ailleurs l’arrêt pur et simple de cette rétention de données et demande l’effacement de celles déjà enregistrées, ne serait-ce que pour renforcer la protection de la vie privée des internautes.

À noter enfin que deux grands groupes mondiaux, l’Electronic Frontier Foudation et le World Privacy Forum, ont déjà porté plainte contre AOL, qui ne s’est toujours pas exprimé sur les suites de cette affaire.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • MaxGix
    AOL a bien raison de vendre ses filiales européenne, ils vont avoir besoin de beaucoup de sous prochainement
    0
  • stephbpm
    Je ne me souviens plus, mais les données personnelles révélées au grand jour concernaient uniquement les usagers américains ou également des européens ?
    0
  • Puzzola
    Enfin ! En espérant que le procès face plus de bruit, et en dehors du cercle restreint des geeks.
    0