Des milliers de données d'abonnés revendues au Royaume-Uni

Une boutique T-MobileUne boutique T-MobileUn ancien employé de T-Mobile UK a vendu les données personnelles de milliers de clients de l’opérateur. L’affaire est en train de faire scandale au Royaume-Uni. 

Noms, adresses et numéros de téléphone

C’est l’opérateur qui a lui-même prévenu l’ICO (la commission responsable de la protection des données) après s’être rendu compte de la malveillance de son ancien employé. T-Mobile a précisé avoir « depuis mis en place un système afin de minimiser les risques de récurrence. »

Selon l’ICO « les informations auraient été vendues aux concurrents de l'opérateur, dont les agents utilisaient les données pour appeler des clients avant la date d'échéance de leur contrat afin de leur offrir une offre concurrente. L'opérateur affirme que des milliers de données ont été illégalement obtenues… Des sommes substantielles d'argent ont été échangées. L'ICO a obtenu plusieurs mandats de perquisition et pratiqué des fouilles dans certains lieux. »

Mais la législation actuelle ne serait pas assez dissuasive pour empêcher ce genre de pratiques selon Chritopher Graham, responsable de la commission : « la menace de la prison, et non d'amendes, serait un moyen de dissuasion plus efficace.» Les noms, adresses et numéros de téléphone font partie des données vendues par l’ancien employé.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire