Après les drones livreurs, place au drone-ambulance

L’utilisation des drones à usage civil tend à se diversifier. Si certains les utilisent pour livrer des colis ou tourner un clip, d’autres les exploitent pour sauver des vies. Tel est le cas d’un apprenti-ingénieur belge avec son drone-ambulance.

Développé par Alec Momont, il s’agit d’un drone en fibre de carbone doté de six propulseurs. Capable de survoler le ciel à une vitesse de 100km/h, il embarque un défibrillateur et un GPS intégré. L’engin volant peut ainsi naviguer de façon autonome afin de porter secours à une personne victime d’arrêt cardiaque. En arrivant rapidement sur le terrain, il permet d’optimiser les chances de survie. Pour ce faire, le drone est en mesure de capter un appel d’urgence et utilise les coordonnées GPS pour trouver sa voie. Grâce à une caméra et un microphone embarqué, un opérateur paramédical peut fournir des instructions aux proches de la victime en temps réel. Ces derniers bénéficient alors d’une assistance à distance pour les bons gestes à faire. Enfin, le drone peut transporter une charge utile de 4kg. A part un défibrillateur, il pourra éventuellement  transporter d’autres matériels ou de médicaments comme une dose d’insuline pour les diabétiques.

Pour l’instant, ce drone-ambulance est à l’état de prototype. Présenté depuis peu à l'université de Delft, il a été conçu dans le cadre d’un projet de fin d’études.

Drone-ambulance

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire