L'armée américaine dévoile sa nouvelle arme anti-drones

À l’occasion d’une visite de sa visite à l’Académie de West Point, le secrétaire à la Défense des États-Unis, Ash Carter, a pu avoir une démonstration d’une arme anti-drone conçue par un militaire.

Se présentant sous la forme d’un fusil, cette arme est en mesure d’abattre un drone en brouillant les ondes qui le relient à sa télécommande. Aucun projectile, ni bruit, mais une longue antenne en guise de canon. Conçu par le capitaine Brent Chapman pour l’Institut cybernétique de l’armée à West Point, ce fusil n’a coûté que 150 dollars en fournitures. Il utilise une antenne, un module Wi-Fi et un Raspberry Pi, un micro-ordinateur à 30 €.

Assemblé, ce projet à bas prix est en mesure d’abattre la plupart des drones commerciaux, y compris les plus élaborés vendus à plus de 1000 €, comme le DJI Phantom.

À noter qu’il ne s’agit pas d’une première. Le DroneDefender de Battelle a déjà été présenté en octobre dernier. Il agit également comme un brouilleur d’ondes, mais ne se contente pas de couper le signal. Son utilisateur peut ainsi prendre la main sur le pilotage du drone visé et le forcer à se poser à l’endroit choisi.

>>> Lire : Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire