Google se met aux drones pour étendre Internet aux régions reculées

En mars dernier, des rumeurs insistantes faisaient état d’une volonté de rachat du fabricant de drones Titan Aerospace par Facebook. Finalement, l’entreprise a été rachetée par Google ce lundi comme le révèle le Wall Street Journal. Un rachat qui devrait permettre à la firme de Mountain View de connecter plus d’utilisateurs à Internet.

Depuis plusieurs mois, Google et Facebook lâchent leurs armes. L’objectif ? Connecter les 5 milliards de personnes dans le monde qui ne disposent pas encore d’Internet. Pour cela, Google avait lancé en juin 2013 son projet Loon, visant à utiliser un système de ballons volant dans les airs pour relayer un signal Wi-Fi et le répandre dans les zones difficiles d’accès. Depuis plusieurs mois, Mark Zuckerberg décriait ce projet de Google en souhaitant promouvoir, via son organisation Internet.org, d’autres méthodes pour connecter les cinq autres milliards d’internautes potentiels. Parmi les projets envisagés par Internet.org figurait les lasers visant à connecter des satellites entre eux, mais aussi, et surtout les drones. Début mars, TechCrunch et CNBC annonçaient que la firme de Mark Zuckerberg s’apprêtait à racheter Titan Aerospace, une entreprise concevant des drones civils capables de voler à 20 000 mètres d’altitude tout en restant dans les airs pendant 5 ans grâce à leurs panneaux solaires.

Néanmoins, Google a mis fin aux projets de Facebook et d’Internet.org en damant le pion à la société de Mark Zuckerberg. Le Wall Street Journal révèle, dans un article, que la firme de Mountain View a finalement racheté Titan Aerospace. « Google affirme que la technologie pourrait être utilisée pour collecter des images et offrir un accès en ligne à des zones reculées », explique le Wall Street Journal. Le montant du rachat est encore inconnu à ce jour.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire