Un drone "radioactif" s'attaque au premier ministre japonais

Le bureau du premier ministre japonais, Shinzo Abe, vient d’être l’objet d’une plaisanterie de bien mauvais goût : un drone, marqué du symbole de la radioactivité, s’est posé sur son toit cette semaine. Le propriétaire de ce drone d’environ 50 centimètres n’a pas encore été retrouvé.

Après les drones passeurs de drogue, voici les drones radioactifs. S’il est exceptionnel, cet événement n’est pourtant pas nécessairement le fruit du hasard : c’est cette semaine que Shinzo Abe a approuvé le redémarrage d’une centrale nucléaire au Japon, pour la première fois depuis la catastrophe de Fukushima en 2011. C’est donc ce qui expliquerait la référence à un drone radioactif sur le toit du Premier Ministre japonais.

Le drone transportait avec lui une petite caméra, une bouteille d’eau, ainsi qu’un petit container. Si toutes les mesures de précaution ont été prises dès la détection du drone, les autorités locales ont rapidement déduit qu’il ne présentait que des niveaux très faibles de radiation, insuffisants pour être dangereux pour une personne. Shinzo Abe, quant à lui, était absent des bureaux au moment de l’incident.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire