Drones civils : six zones de test dans le ciel américain

La FAA, direction américaine de l'aviation civile, vient d'annoncer qu'elle allait autoriser les tests de drones professionnels dans certaines zones de son espace aérien. L'objectif de ces expérimentations est de lui permettre de définir un cadre réglementaire pour ces appareils d'un nouveau genre.

Dernièrement, c'est Amazon qui a créé l'évènement en annonçant sa volonté de lancer un service de livraison par drone. On s'imaginait alors déjà ouvrir sa porte pour accueillir un petit hélicoptère à quatre hélices. Malheureusement, un point technique mettait alors tout cet espoir à mal : il fallait l'autorisation de la direction de l'aviation civile locale.

Climat, collision et panne

Un premier pas a été effectué en ce sens le 30 décembre 2013. La FAA a annoncé qu'elle avait choisi six zones de test au-dessus des États-Unis. Chaque zone servira à étudier des comportements spécifiques. Ainsi, on étudiera le vol des drones dans des conditions climatiques différentes en Alaska, en Oregon et à Hawaï.  Le Griffiss International Airport se concentrera sur les évitements de collision. Enfin, Virginia Tech travaillera sur les pannes potentielles des drones en simulant des problèmes techniques afin  « d'identifier et évaluer les zones de risques techniques et opérationnels. »

Au lieu de se fermer à l'innovation, la FAA montre donc l'exemple et souhaite plutôt lui donner sa chance. C'est ainsi que l'on apprend qu'elle travaille déjà depuis un an sur le sujet. Aujourd'hui, elle déclare qu'elle pourrait même annoncer les premières réglementations d'ici 2015. Cela coïnciderait avec la date avancée par Amazon pour le lancement de son service de livraison par drone. Les tests grandeur nature annoncés le 30 décembre seront conduits au moins jusqu'au 13 février 2017. La FAA a aussi défini une catégorie pour les drones. Il faut désormais les appeler UAV pour Unnamed Aerial Vehicules.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire