La Police de Dallas a utilisé pour la première fois un robot pour tuer

Jeudi 7 juillet dernier a eu lieu une sinistre attaque contre la police de Dallas. Lors d’une manifestation, cinq officiers de police ont été tués, pris pour cible par un sniper. C’est lors de ce massacre que la police de Dallas a utilisé une « bombe robot » afin de mettre fin à la vie du tireur présumé. La mort du suspect a eu lieu vendredi matin lorsque le tireur, Micah Xavier Jonhson était retranché dans un parking. Faisant face à une situation délicate, la police a alors décidé de faire appel à un robot pour déposer une bombe.

Le robot, baptisé Remoted Andros F5 est en général utilisé pour le déminage de bombes par la police et l’armée. Il pèse 220 kg et possède de nombreux capteurs et un bras robotique avec une pince. Il se déplace grâce à ses quatre roues. C’est la première fois qu’un robot est utilisé par la police pour tuer un homme. Le Remoted Andros F5 est généralement utilisé lors des prises d’otages pour repérer où se trouve le suspect ou pour faciliter les missions de la police.

Il est important de noter que le robot bombe n’a pas agit en totale autonomie. En effet ce robot télécommandé a été contrôlé à distance et c’est bel et bien une intelligence humaine qui a mené cette opération. Néanmoins, l’utilisation de ce robot afin de tuer un homme suspect soulève beaucoup de questions en ce qui concerne l’aspect éthique. En effet, on peut penser aux conséquences d’un tel engin dans les mains de certaines autorités qui utilisent déjà des drones et des robots militaires.  La Police de Dallas a justifié son utilisation en déclarant qu’après plusieurs heures de négociation, l’utilisation du robot permettait d’éviter des morts humaines supplémentaires.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire