Le procès Emule Paradise commence aujourd'hui

C’est aujourd’hui que commence le procès contre Vincent Valade, le créateur du site français Emule Paradise. Accusé d’avoir permis le téléchargement de plus de 7000 films entre 2005 et 2006, il aurait engrangé plus de 400 000 euros de revenus publicitaires.

7000 films piratés

C’est la 31e chambre du tribunal correctionnel de Paris qui va devoir juger le cas de Vincent Valade, ainsi que de sa régie publicitaire Net Avenir. Le site Emule Paradise proposait de nombreux liens de connexions en P2P pour le logiciel eMule, permettant notamment de télécharger plusieurs milliers de films. L'humoriste Jean-Yves Lafesse (déjà à l’origine d’un procès contre Dailymotion), ainsi que Universal, Pathé Renn ainsi que Galatée Films se sont portés parties civiles pour ce procès.

« Si j’ai touché des sommes importantes, ce n’est rien par rapport au chiffre d’affaires du monde du cinéma », avait expliqué l’auteur du site, à propos des 416 000 euros engendrés par Emule Paradise, et qui auraient été transférés sur des comptes à Chypre et au Belize. La régie publicitaire Net Avenir, qui avait un accord avec Vincent Valade, affirme de son côté n’avoir « contribué à générer qu’une partie très minoritaire des revenus publicitaires du site ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
28 commentaires
    Votre commentaire
  • HyundaiMenuSelect
    Procès bidon ? C'était pas Emule Paradise qui était secrètement administré par la gendarmerie nationale ?
    0
  • MaxGix
    Lui, il va prendre.
    Entre les déclarations à deux balles, les sous envoyés dans des paradis fiscaux...
    3
  • Anonyme
    maxgix, si on suivait ton raisonnement, y aurait 90% des politiciens, et tout autant de pdg de grosses boites qui iraient en taule ...
    0