La France plus qu'en retard sur l'utilisation de l'informatique dans ses écoles


Mais que fait la France ?

La Commission européenne a récemment rendue publique une étude qu’elle a faite au printemps 2006 dont le principal sujet portait sur l’utilisation des nouvelles technologies dans les milieux scolaires européens. Ce sont près de 10 000 directeurs et 20 000 enseignants dépendants des 25 États membres de l’Union Européenne ainsi que de la Norvège et de l’Islande, qui se sont prêtés à cette étude. Les résultats de celle-ci ont de quoi faire rougir les français. En effet, celle-ci révèle que sur les 12 derniers mois, seulement 66 % des enseignants français, ont utilisés un ordinateur à des fins scolaires. Selon le Benchmarking Access and Use of ICT in European Schools 2006 (Évaluation comparative de l’accès et de l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication dans les écoles Européennes en 2006) la moyenne européenne de l’utilisation de TIC par les enseignants est de 74 %. La France se place donc à la 21ème place sur 27 du classement.


Les moyens sont pourtant bien là ...

Alors que, près de 90 % des écoles françaises disposent d’un accès à Internet (dont 75 % en haut débit) et quasiment 100 % des établissements sont équipés d’ordinateur les enseignants français n’arrivent pas à intégrer l’utilisation d’Internet dans leurs façons d’enseigner. En effet, dans les 66 % qui utilisent les TIC dans leurs cours, 64 % avouent utiliser l’ordinateur dans moins de 10 % de ceux-ci. De plus, seulement 3 % des professeurs déclarent utiliser les supports numériques dans plus de la moitié de leurs cours. Un des facteurs d’utilisation des TIC serait le degré des enseignements dispensés. Par exemple en primaire ce sont 8 % des enseignants qui utilisent les TIC contre 44 % dans les enseignements supérieurs spécialisés (ces chiffres diffèrent selon le domaine touché bien entendu).

Satisfaction : 26ème sur 27 pour la France

En effet, l’étude révèle que 33 % des enseignants s’avouent incompétents en la matière et 22 % n’en voit absolument pas l’intérêt. En ce qui concerne l’indice de satisfaction, la France se retrouve à la 26ème place sur 27, puisque seulement 56 % des interrogés se disent satisfait de leur matériel et 66 % de la qualité de la connexion. Certains, nombreux d’ailleurs, se plaignent de la mauvaise qualité de l’assistance technique offerte aux établissements.

L’avenir du système scolaire français inquiétant

Ján Figel, commissaire européen chargé de l’Education, de la Culture et du Multilinguisme, déclare que : "la culture numérique est l’une des huit compétences clés proposées par la Commission dans une recommandation l’année dernière, ce qui souligne l’importance capitale de cette question pour la modernisation des systèmes d’éducation et de formation en Europe". Il ajoute, presque en montrant du doigt la France que : "au vu des résultats de cette enquête, la Commission recommande vivement aux pays qui sont en retard d’intensifier leurs efforts dans l’intérêt des jeunes générations".

Néanmoins, le manque d’utilisation de l’outil informatique dans le cadre scolaire n’empêche pas les élèves de l’utiliser dans un cadre plus privé.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • stephbpm
    C'est pas nouveau que nous sommes à la ramasse en France ... Trop d'heures de scolarités, de trop nombreux établissements sans moyens ...
    A part certaines élites, on peut pas dire que l'enseignement français soit à la hauteur de sa réputation.
    Je n'ai jamais compris pourquoi on voulait nous faire apprendre mal 2 langues étrangères plutôt qu'une seule langue, mais à fond...

    Espérons que cette nouvelle face bouger les choses, mais j'en doute.
    0
  • MaxGix
    On doit être l'un des pays Européen qui a le plus d'heure de cours mais pas les meilleurs résultats (loin de là d'ailleurs), faudrait une grosse réforme du système mais ça bouge pas beaucoup (puis pas des réformes à la cons... je pense à fion)

    Déjà faudrait virer tous les manuels/cahiers/classeurs de 300kg et tu les remplace par un ordi portable (non je ne suis pas un geek du tout) faut avouer que ça serait super pratique...
    0
  • Dams
    Sans forcément dire qu'on a beaucoup plus d'heures que les autres, si déjà on fonctionnait sur le principe des cours le matin uniquement, ça changerai bien des choses. 2 mois de vacances c'est bien trop long (la majorité des gens s'ennuient au bout de 15 jours). Il faudrait plutôt étendre l'année scolaire sur 11 mois 1/2 et répartir les vacanciers par zones en lot de 15 jours afin d'éviter de trop grosses affluences dans les lieux de vacances.

    Bref, toujours est-il que les professeurs sont complètement incompétent en ce qui concerne l'informatique. Je ne citerai pas mes profs de fac qui galèrent depuis 15 jours pour mettre des fichiers sur le "Bureau Virtuel", outil utilisé par toute la région Rhône-Alpes...
    0