L’Élysée victime de deux cyberattaques « majeures »

Le Télégramme, à l’issue d’une enquête qui vient d’être publiée, affirme que le système informatique de l’Élysée a été la cible de deux attaques qualifiées de « majeures ». D’après le journal, la deuxième attaque a eu lien entre le 6 et le 15 mai dernier, soit pendant le second tour de l’élection présidentielle. Si les personnes à l’origine des attaques n’ont pas été identifiées, les conséquences seraient importantes.


Un dispositif français de cyberdéfense « pas adapté »


Ainsi, Jean Guisnel, journaliste au Télégramme interrogé par Europe 1, évoque une « refonte complète de l’organisation du système d’information » de l’Élysée qui aurait duré plus de 3 jours. Il aura fallu modifier certaines adresses électroniques et désinfecter les différents postes de travail.


Le site du Télégramme site le sénateur Jean-Marie Bockel qui estime que le dispositif français de cyberdéfense n’est « pas adapté » et que « la coordination sur le sujet entre les différents ministères est trop faible, quand la porosité des systèmes est trop forte ». Le 19 juillet prochain, un rapport sur la cyberdéfense confirmera ces propos.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • totorinformatique
    "Désinfecter les postes" ---> Ca veut dire qu'on parle de malware, installé par mégarde par un utilisateur.
    "Attaque majeure" ---> Là on parle de Hack, intrusion, espionnage, et dans ce cas vous pouvez désinfecter ce que vous voulez, ça ne changera rien. La seule solution c'est delete le disque dur^^
    0
  • Papounet17000
    Au lieu de donner du fric à adopi qui ne sert à rien, avec cet argent ils feraient mieux de sécuriser leur réseau.
    0