eMusic s'attaque à l'Europe

Le secteur de la musique en ligne connaît un leader assez loin devant : iTunes, mené de main de maître par Apple. Cependant, ce monopole est de plus en plus disputé outre-atlantique, et un outsider de plus en plus sérieux surpasse lui aussi tous ses concurrents pour se placer derrière le géant, il s’agit de eMusic. C’est du moins la petite surprise qu’avait réservé le dernier classement des services de téléchargement de musique en ligne, puisque ce dernier se plaçait second devant Rhapsody (détenu par RealNetworks), Napster et MSN Music. Bien décidé à partir en conquête du marché à son tour, eMusic vise maintenant l’Europe.

Un modèle différent, mais qui fonctionne

Pourquoi un tel classement aux États-Unis pour ce site est-il surprenant ? Tout simplement parce qu’il propose une particularité que les autres auront plutôt tendance à refuser : vendre de la musique non protégée par DRM et venant uniquement de labels indépendants. Cela ne semble pas vraiment empêcher le site de s’épanouir au pays de l’oncle Sam, puisqu’il dispose d’ores et déjà d’un catalogue dépassant le million de titres et qu’il parvient à supplanter la majorité de ses concurrents. eMusic vend aux États-Unis près de 5 millions de titres par mois en moyenne, sous forme de MP3, pour un prix inférieur à ce que propose en moyenne la concurrence. Effectivement, eMusic propose à son client un abonnement de 9,99 dollars pour accéder à 40 morceaux, ou encore d’avoir un choix de 90 morceaux pour 19,99 dollars.

Nous vous avions déjà parlé dernièrement de Starzik, qui mettait en avant la possibilité de choisir d’acheter une musique protégée ou non par DRM et dans le format voulu (parmi un choix entre le MP3, OGG, FLAC, WMA ou AAC), aujourd’hui, eMusic montre que ce modèle est viable et compte bien l’implanter dans toute l’Europe... en espérant que le public se laisse conquérir comme de l’autre côté de la planète...

Visiter eMusic

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire