Des pédiatres veulent repenser le rapport des enfants aux écrans

L’American Academy of Pediatrics (AAP) recommande depuis des années aux familles américaines de priver autant que possible les enfants de moins de deux ans de temps d’écran, et de le limiter à deux heures par jour au-delà, des recommandations qui ont été suivies dans la plupart des régions du monde. Mais avec l’omniprésence des smartphones et autres tablettes, entre autres, force est de constater que ces recommandations sont plus difficile à suivre, et plusieurs pédiatres américains militent désormais pour revoir des recommandations afin de les adapter aux usages.

Cette évolution se base sur un constat effectué par une étude menée en 2013, indiquant que 38% des enfants de moins de deux ans ont déjà utilisé un appareil mobile. « Certaines des recommandations des pédiatres, qui découragent par exemple tout exposition à un écran pour un enfant de moins de deux ans, ne sont plus réalistes en 2015 ou 2016 », explique James Steyer, l’analyste qui avait mené cette étude. Aujourd’hui, l’AAP indique donc son souhait de revoir ces recommandations à la hausse, et a même déjà diffusé de nouveaux conseils à destination des parents.

Il n’est donc désormais plus recommandé d’interdire formellement à un enfant en bas âge d’approcher un écran, mais plutôt d’encadrer l’utilisation qu’il en fera. Il est ainsi recommandé d’établir des limites, de surveiller les contenus consultés, et même d’accompagner l’enfant dans un rapport avec les écrans, notamment sur un smartphone ou une tablette. Montrer l’exemple en tant que parent est également recommandé, en limitant soi-même son usage des appareils électroniques.

« Des recommandations plus formelles sont à venir », assure enfin l’AAP, indiquant que « le rôle des médias dans la vie des enfants doit devenir une préoccupation majeure des pédiatres au 21e siècle. » L’AAP compte ainsi dévoiler ces fameuses nouvelles recommandations d’ici fin 2016.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire