Escrime : le sport Bluetooth des JO

L’épreuve d’escrime a sans cesse évolué au fils des jeux olympiques, passant de la simple tenue aux allures médiévales à un concentré de technologie au service de la précision. Cette année, les JO de Pékin utiliseront une toute nouvelle technologie sans fil, à partir d’un certain stade de la compétition (lorsqu’il ne restera que 32 escrimeurs). Les sportifs seront ainsi libérés de fils qui pouvaient parfois les gêner dans leurs mouvements.

Le Bluetooth et le sport

Dans les grandes compétitions, les équipements de ces sportifs sont déjà depuis longtemps traversés par des flux électriques permettant de repérer le moindre mouvement. Le fleuret électrique, par exemple, est apparu en 1954. L’arbitrage est considérablement facilité par toutes ces techniques, ajoutées à celle de la vidéo. Elle permet d’ajouter de l’objectivité aux décisions des arbitres. Une caractéristique qui sert les valeurs d’honneur et de respect de ce sport…