Des chercheurs prouvent qu’un éternuement parcourt 8 mètres

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont photographié les projections de microgouttelettes après un éternuement. Les images démontrent que les substances dégagées peuvent parcourir une distance de huit mètres.

Un éternuement en live

Les scientifiques ont publié les résultats de leur étude au sein du New England Journal of Medicine. Ils soulignent qu’un éternuement produit un « nuage turbulent » qui contient de l’air chaud et humide ainsi que des gouttes de salive. D’après ces chercheurs, la majeure partie des substances est envoyée à seulement un ou deux mètres. Néanmoins, d’autres gouttelettes restent suspendues en l’air et atterriraient à huit mètres du sujet concerné.

Les chercheurs ont utilisé un appareil en noir et blanc capable de capturer 1000 images par seconde, ils ont ainsi pu découper un éternuement en plusieurs phases de 20 millisecondes. Les photos mettent en avant la propagation continue des substances après l’expulsion, même si elles ne sont pas visibles à l’œil nu. Alors, en cas d’infection, un individu pourrait donc contaminer toutes personnes qui se trouveraient dans un rayon de huit mètres. Par conséquent, il faut toujours mettre ses mains devant la bouche lorsqu’on éternue.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire