Des scientifiques s'essayent à la téléportation

En se servant du principe d’intrication quantique, des chercheurs sont parvenus à téléporter une particule à près de 6,5 kilomètres de sa situation initiale, soit la plus grande distance parcourue par toute particule jamais téléportée. Le phénomène avait été réfuté par Albert Einstein et ce dernier l’avait même qualifié « d’action fantôme à distance ». Selon Einstein, la transmission d’informations entre deux points dans l’espace, plus vite que la vitesse de la lumière, est tout simplement impossible.

 « Être intriqué signifie que les deux photons qui forment une paire enchevêtrée ont des propriétés qui sont liées, peu importe par quelle distance tous deux sont séparés », explique dans un communiqué Wolfgang Tittel, professeur de physique à l’Université de Calgary au Canada ayant participé à cette recherche qui a permis la téléportation de la particule.

 « Quand l'un des photons a été envoyé sur l'Hôtel de Ville, il est demeuré intriqué avec le photon qui est resté à l'Université de Calgary.Ce qui est arrivé est le transfert instantané et désincarné de l'état quantique du photon sur le photon restant de la paire enchevêtrée autrement dit, celui qui est resté à six kilomètres [un peu moins de 4 miles] de distance à l'université. »

>>> Lire : IgNobel 2016 : les découvertes scientifiques les plus absurdes récompensées

Une expérience réalisée en « un millionième d’un millionième de seconde »

Pour réussir l’expérience, le professeur Tittel et ses collègues ont eu besoin d’un temps d’enchevêtrement de moins d'un millionième d'un millionième de seconde.

Si la téléportation quantique d’une particule est bien loin de ce qu’on aurait pu imaginer avec les films de science-fiction, elle offre de nombreuses possibilités pour l'informatique. En effet, « un tel réseau permettrait une communication plus sécurisée sans avoir à se soucier de l’écoute et offre un moyen aux ordinateurs quantiques distants de se connecter », ajoute le professeur Tittel.

D’ailleurs, les particules quantiques synchronisées sont indivisibles, ce qui veut dire que toute information envoyée par téléportation ne peut pas être dupliquée. Toute intrusion par un tiers dans la particule déclencherait également un effondrement de la transmission des données.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire