Histoires sponsorisées : Facebook s'en sort avec un chèque de 20 millions

L’affaire des histoires sponsorisées sur Facebook semble sur le point de trouver une issue. Les internautes qui ont vu leur nom et leur image utilisés commercialement sans leur accord vont ainsi pouvoir être dédommagés par le réseau social.


La plainte remonte à 2011, alors que plusieurs personnes dénonçaient la mise en place de liens publicitaires liés aux « like » qu’une page pouvait recueillir. Si une entreprise, ou autre marque commerciale, recevait un like de la part d’un utilisateur de Facebook, elle pouvait alors utiliser son nom et son image dans une campagne publicitaire sans informer l’internaute en question. Les utilisateurs s’en prennent ainsi à la confusion qui est créée, laissant penser qu’un internaute vante les mérites d’un produit, simplement en ayant aimé la page de ce même produit.


Après une première tentative d’arrangement à l’amiable ayant échoué en août dernier, Facebook a proposé 20 millions de dollars de dédommagement afin d’en finir avec cette procédure qui dure depuis plus d’un an et nuit à son image. Cette proposition vient donc d’être acceptée par les juges, qui précisent que chaque utilisateur lésé pourra réclamer un dédommagement, tandis que le reste de la somme servira à couvrir les frais d’avocat.


Les premières tentatives de négociation de la part de Facebook ne prévoyaient aucun dédommagement financier pour les utilisateurs concernés. Facebook se voit donc désormais obligé par la loi de dédommager près chaque personne qui en ferait la demande, mais les estimations indiquent que près de 120 millions de personnes seraient concernées par ces pratiques et pourraient donc chacune réclamer un dédommagement à Facebook selon ce jugement. Si chacune d’entre elles déposait donc une plainte, chaque plaignant ne recevrait qu'une somme dérisoire, alors que si 2 millions de personnes attaquent, chacune touchera une dizaine de dollars.


Plus qu’un dédommagement financier pour les utilisateurs, cette affaire a donc surtout eu pour avantage de forcer Facebook à prévenir de manière plus claire les utilisateurs lorsque leur nom et leur photo risquent d’être utilisés à des fins commerciales.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire