Facebook : un nouveau musée censuré pour un nu

Le compte Facebook du musée du Jeu de Paume a été censuré. En cause, la photographie d'un nu par Laure Albin Guillot. En répression, le musée à vu son compte suspendu durant 24 heures.

Ce n'est pas la première fois que l'établissement culturel parisien voit quelques œuvres ternir ses relations avec Facebook. "Nous avions déjà commis d'autres infractions par le passé, en publiant des nus de Willy Ronis et de Manuel Álvarez Bravo. Au prochain avertissement de Facebook, notre compte risque d'être définitivement désactivé."

Pour ne pas risquer de perdre cette exposition sur Internet, le musée a pris la décision ne plus publier de nus sur sa page Facebook, "même si nous pensons que leur valeur artistique est grande et que ces photographies, en rien pornographiques, respectent le droit de publier des contenus de nature personnelle."


L'Art victime de censure ?


Un tel évènement n'est pas isolé. L'Art a déjà de précédents déboires avec le réseau de Mark Zuckerberg (nu !). Ainsi, en 2011, c'était l'Origine du Monde de Gustave Courbet qui subissait le couperet de Facebook.

En juillet 2012, le compte du Centre Pompidou trinquait à son tour pour avoir posté une œuvre de Richter. Bien que ce soit un tableau, Facebook l'avait pris pour une photographie et l'avait donc censurée pour sa nudité affichée. Il s'en était excusé, a posteriori.

Sur sa page, le musée du Jeu de Paume conclut par "le fait que d'autres institutions aient connu les mêmes problèmes doit pousser Facebook et ses administrateurs à reconsidérer leur position vis-à-vis des nu(e)s dans la photographie d'art."

À noter que Facebook réussit également à confondre les coudes d'une jeune femme avec une opulente poitrine, ce qui n'avait pas manqué d'agiter les détracteurs de la pudibonderie du réseau social.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire