Facebook veut ajouter des filtres personnalisés pour la nudité et la violence

La politique de Facebook en matière de suppression de contenus sensibles n’a pas manqué de faire polémique ces dernières années, au point que le réseau social travaillerait désormais sur un système de filtres personnalisés. Les utilisateurs pourraient donc eux-mêmes définir ce qu’ils considèrent comme acceptable ou non dans les pages qu’ils consultent.

C’est Mark Zuckerberg lui-même qui évoque cette possibilité dans un long communiqué sur les communautés et les différents espaces d’expressions sur Facebook. « L’idée est de donnée à chacun dans la communauté des options pour ajuster la politique de contenus à leur guise. Voulez-vous plus ou moins de nudité ? De violence ? De contenus choquants ? De langage grossier ? Vous pourrez décider de vos propres réglages », explique le patron de Facebook.

L’idée sera donc de s’éloigner, dans une certaine mesure, de la politique unique de gestion des contenus qui avait créé un certain nombre de polémiques, notamment celle consistant à autoriser les photos montrant des tétons masculins tout en supprimant sans sommation les photos de tétons féminins. En 2011, une photo montrant le célèbre tableau « l’Origine du Monde », avait été censurée, créant une nouvelle polémique autour du sujet.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire