Séisme au Népal : Internet s’organise

Suite à l’important tremblement de terre qui a eu lieu récemment au Népal, les réseaux sociaux et autres services Web s’organisent pour recenser les survivants au désastre. Facebook ou encore Google ont donc activé leurs services pour inciter les survivants à se signaler.

Alors que le bilan de la récente catastrophe au Népal s’alourdit progressivement, Facebook a mis en place son service « Safety Check », et invite ses utilisateurs se trouvant dans les régions concernées à se signaler auprès de leurs proches, afin de rassurer ces derniers. Ainsi, une page spéciale a été mise en place sur le réseau social, et les utilisateurs de l’application mobile, s’ils ont signalé qu’ils se trouvaient à Katmandou ou dans ses environs au moment de la catastrophe, ont reçu un message leur demandant de signaler que tout va bien pour eux.

De son côté, Google a également lancé un service similaire, à travers sa fonction Person Finder, qui permet de se renseigner sur une personne en fonction des dernières informations à son sujet. Il est ainsi possible de rechercher des informations sur une personne, d’en donner à son sujet, ou encore de signaler l’état d’une personne de sa connaissance.

Enfin, en France, le Quai d’Orsay cherche toujours à obtenir des informations de Français présents sur place, et dont une partie n’aurait pas encore donné signe de vie. Pour l’heure, plus de 3600 victimes du séisme ont déjà été recensées.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire