Facebook présente Graph Search, son moteur de recherche social

Facebook a présenté, mardi 15 janvier, la nouvelle version de son moteur de recherche social. Introduit comme le « troisième pilier » de Facebook aux côté de la timeline et du flux d’actualité, le « Graph Search » devrait permettre de simplifier toutes les recherches sur Facebook. Pour cela, le moteur de recherche utilisera toutes les informations publiques sur Facebook ainsi que celles qui ont été partagées avec vous.

La barre de recherche sera présente dans une nouvelle version de la barre bleue en haut du site.  Elle permettra de lancer des recherches sémantiques. Ainsi, pour savoir qui sont vos amis qui aiment Star Wars, il suffira de chercher « Mes amis qui aiment Star Wars », pour savoir quels sont les amis de vos amis qui vivent à Marseille, « Les amis de mes amis qui vivent à Marseille ». Les résultats de la recherche seront classés en fonction de votre proximité avec tel ou tel type de personnes mais également en fonction des likes ou des commentaires. En plus de la recherche d’amis, le Graph Search permettra d’obtenir des résultats sur des centres d’intérêt (Les films qu’aiment mes amis célibataires), des photos (les photos de mes amis prises avant 1990) ou des lieux (les restaurants à Paris où vont mes amis). Enfin, pour les recherches auxquelles le Graph Search ne peut apporter aucun résultat, c’est le moteur de recherche Bing de Microsoft qui prendra le relais pour une recherche sur tout le Web.

Facebook présente Graph Search


Le Graph Search proposera ainsi des recherches plus simples et plus intuitives pour tous les utilisateurs de Facebook. Mark Zuckerberg a toutefois précisé que rien ne pourra être trouvé dorénavant qui ne pouvait l’être auparavant. Graph Search permettra seulement des recherches « plus simples ». Et c’est là que le bât blesse.

Si Facebook a tenu à rassurer les journalistes présents sur place sur la question de la vie privée en leur rappelant l’existence des « raccourcis de confidentialité » ou en signalant qu’avant de lancer Graph Search pour la première fois, les utilisateurs de Facebook verront s’afficher dans une pop-up les informations qu’ils ont gardées publiques, la question du respect de la vie privée demeure. Ainsi toutes les informations publiques seront accessibles à tous, y compris les plus compromettantes. Gizmodo a ainsi effectué un test sur « Les hommes qui aiment le sexisme », « Les hommes qui aiment violer » ou « Les gens qui aiment le Ku Klux Klan ». Il faudra encore beaucoup de pédagogie pour faire comprendre aux utilisateurs que si un contenu n’est pas privé, il est accessible au milliard d’utilisateurs de Facebook publiquement. A fortiori depuis que Facebook a taclé Linkedin en expliquant que Graph Search pourrait être un outil de recrutement très puissant pour les entreprises.

Le Graph Search est encore une fonctionnalité en bêta de Facebook qui sera déployée dans les semaines et les mois à venir. Vous pouvez vous inscrire à la bêta privée directement sur cette page. Attention, seuls les comptes en anglais (US) auront accès à la bêta.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire