Facebook : le "Like" protégé par la constitution américaine

Une cour d’appel fédérale américaine vient de déterminer que le « Like » de Facebook était un moyen d’expression, et donc protégé par le premier amendement de la Constitution américaine. Cette décision intervient dans l’affaire de six employés qui ont été licenciés par leur patron pour avoir affiché ainsi leurs opinions politiques sur le réseau social.


« Aimer la page de la campagne d’un candidat politique dénote l’approbation de l’utilisateur pour ce candidat et qu’il supporte la campagne en s’y associant », explique le juge William Traxler. « Il s’agit de l’équivalent d’afficher ses opinions politiques en public, ce que la Cour Suprême considère comme un moyen d’expression ». En associant donc le « Like » de Facebook à un véritable moyen d’expression en soi, la Cour d’appel a considéré que ce dernier tombe sous la protection du premier amendement de la Constitution, et que le licenciement de quelques employés pour un Like est donc illégal.


Il était déjà admis, pour la justice de nombreux pays, qu’un message sur Facebook pouvait difficilement constituer un motif de licenciement valable. Désormais, les Like tombent donc également dans le même panier.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • jnudiste
    Le « like » Symbole de la pensée unique positive qui nous manipule par ses conséquences quand vous cliquez sur lui verra t-il naître un jour son alter égo le « Bad » pour manifester nôtre désaccord, nôtre désapprobation… Nous attendons cette révolution !
    0