Facebook et l'espionnage des messages privés

Facebook espionne-t-il vos messages privés ? Après le mini scandale des messages privés publiés sur les murs des utilisateurs, qui se serait avéré n’être qu’une « hallucination collective », voilà que le réseau social est au centre d’une nouvelle polémique similaire.


C’est le site polonais Killswitch.me qui dévoile cette affaire à travers une vidéo (retirée depuis par YouTube), qui montre que lorsqu’un utilisateur partage un lien à un ami par message privé, le lien en question gagne étrangement deux « likes » supplémentaires. Il n’en a pas fallu plus que que des accusations de surveillance des messages privés pèsent sur le site. Facebook, qui marche sur des oeufs quand il s’agit de vie privée, n’a pas tardé à réagir et à fournir un semblant d’explication : « Nous avons récemment découvert un bug dans les plugins sociaux (ces encarts vers Facebook qui peuvent être intégrés à des sites externes, NDLR), qui a tendance à faire grimper les compteurs de partage et de “likes” deux fois trop vite,  et nous travaillons sur un correctif. Pour être clair, cela ne touche que les plugins sociaux depuis d’autres sites et ne concerne pas les pages du site. Ce bug n’affecte pas non plus l’expérience des utilisateurs sur Facebook avec leurs messages, ou ce qui apparaît sur leur profil ».


Facebook reconnaît donc bien qu’il y a un bug avec ses compteurs de likes, mais passe totalement sous silence le fait que ce bug puisse être lié au partage de liens via message privé. Les suppositions peuvent alors être nombreuses, mais beaucoup considèrent désormais comme une évidence que Facebook garde un oeil sur les messages privés de ses utilisateurs, du moins pour la gestion des liens partagés et des statistiques qui vont avec.


Le site américain TheNextWeb a alors mené son enquête, pour savoir si ces likes forcés peuvent poser des problèmes de vie privée, notamment si le fait de partager un lien via message privé peut faire apparaître l’utilisateur dans la liste des personnes ayant aimé la page (liste que les internautes peuvent afficher d’un simple clic). Sur ce point, Facebook se veut rassurant : « aucune information privée n’a été dévoilée (...). Quand une page est partagée par message privé, le compteur de partage augmente, mais aucune information personnelle n’est échangée, et les paramètres de confidentialité restent inchangés. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire