Vous voulez ce job ? Donnez-nous vos mots de passe !

Nom, prénom, situation sociale... et logins Facebook. Ce sont les cases que doivent remplir les postulants pour un emploi municipal dans la petite ville de Bozeman, dans le Montana. Sous prétexte de n'embaucher que des personnes « intègres », les recruteurs se donnent le droit de fouiller tout le passé virtuel des candidats.

Votre vie privée contre une vie professionnelle

La ville leur demande en effet de noter sur une « déclaration de renonciation » tous leurs pseudos et mots de passe qu'ils ont enregistré sur le Web, sans exception. Le formulaire cite Myspaces, Google ou encore Yahoo... pour tout savoir d'un candidat avant même un éventuel entretien. Le candidat doit également donner son accord pour qu'une enquête soit conduite sur l'ensemble de son passé, traits de caractères et références bancaires y comprises.

Raison d'Etat

La mesure semble contraire aux lois de l'Etat du Montana, qui considère le droit à la vie privée comme « essentiel », à moins de l'existence d'un « intérêt d'état. » Pour les recruteurs, c'est bien le cas : ils comptent se baser sur ces données pour savoir si la personne est capable de remplir des postes à haute responsabilité, comme ceux de pompier ou de gendarme. Les fonctionnaires de la ville devront donc être irréprochables sur tous les plans... ou tout simplement, ne pas avoir internet.

Les histoires les plus incroyables de Facebook

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
26 commentaires
    Votre commentaire
  • xjet
    il sont mal barré pour avoir tout les identifiant, je doit en avoir vers la 50aine :P
    1
  • p2p
    Ca vas mal finir facebook ... si déja aux commencements (parce que ça fait même pas 2 ans que c'est populaire) il y a tant d'histoire ...
    On les gars du site decident une bonne fois de limiter les acces aux données ou alors il vas arriver des choses encore plus graves.
    1
  • Quadehar
    Facebook n'est pas vraiment en cause directement là, les recruteurs s'intéressent aux mots de passe de tous les sites, donc que Facebook laisse les données publiques ou non est un tout autre débat : là les recruteurs auront accès aux informations du compte en lui-même. C'est tout simplement aberrant de voir ce genre d'annonces...
    4