Facebook développe un accès à Internet basé sur les ondes millimétriques

Depuis près de deux ans, Facebook travaille à offrir une connexion Internet aux pays les moins développés. Après les drones, le réseau social travaillerait sur un maillage d’ondes millimétriques.

>>> Satellites, ballons, drones : les connexions Internet de demain

Si Google cherche depuis quelques années à multiplier les technologies pour développer le réseau Internet, et le nombre d’utilisateurs potentiels, Facebook n’est pas en reste. Alors que la firme de Mountain View a développé les ballons, racheté une entreprise de satellites et même des drones, Facebook se lance désormais dans un système de maillage de territoires à l’aide d’ondes millimétriques pour pallier le manque d’Internet fixe comme mobile sur certains territoires.

Le site Internet The Verge a découvert deux brevets déposés par Facebook allant dans ce sens pour son projet Free Basics, anciennement appelé Internet.org. Un premier brevet, déposé en octobre dernier, décrit ainsi un réseau de données de prochaine génération permettant d’utiliser les ondes millimétriques, c’est-à-dire comprises de 30 à 300 GHz, pour relier des ordinateurs directement entre eux. Un deuxième brevet détaille davantage la technologie : « Le système ajuste de manière dynamique les affectations d’itinéraire et de canal de fréquence, la puissance de transmission, la modulation, le codage et le taux de symbole pour maximiser la capacité du réseau et la probabilité de la livraison de paquets, plutôt qu’essayer de maximiser la capacité de l’un des liens ». Par rapport aux ondes Wi-Fi ou à celles utilisées pour l’Internet mobile, les ondes millimétriques présentent l’intérêt d’offrir une très grande bande de fréquence, permettant ainsi des débits particulièrement importants. La technologie sera d'ailleurs utilisée pour l'arrivée de la 5G.

S’il ne s’agit pour l’instant que de brevets, des centaines étant déposées par les grandes entreprises high-tech chaque année, Facebook a cependant confirmé travailler en effet sur cette technologie. Interrogé par le site The Verge, un porte-parole a confirmé que « ce projet fait partie de Connectivity Lab, qui soutient la mission d’Internet.org de connecter quatre milliards de personnes qui n’ont pas encore accès à Internet ». On ignore cependant si le projet d’ondes millimétriques rentrera un jour en application ou s’il s’agit de l’une des nombreuses technologies étudiées par le réseau social pour étendre la capacité d’accès à Internet.  

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire