Riposte graduée : les FAI refusent d'anticiper

Christine AlbanelChristine AlbanelLes récentes déclarations de Christine Albanel lors du MIDEM de Cannes cette année risquent fort de ne pas plaire à tout le monde, internautes comme FAI. Notre ministre de la Culture souhaite en effet que le projet de loi Création et Internet, et donc la riposte graduée, soient anticipés le plus rapidement possible, un avis que les fournisseurs d’accès contestent de leur côté.

La ministre est en avance

Les fournisseurs d’accès à Internet vont-ils devoir appliquer la loi Création et Internet avant même que celle-ci soit définitivement votée ? C’est le souhait qu’a exprimé Christine Albanel lors du MIDEM de Cannes cette année. Mais les FAI ne sont pas de cet avis, et estiment que les frais doivent être chiffrés pour qu’ils bénéficient d’une contrepartie. « Nous sommes d’accord pour discuter dès lors qu’on ne balaye pas d’un revers de la main les éléments chiffrés et étayés qu’on peut produire, mais pour le lancement de ces développements, qu’ils signent l’engagement de prise en charge des coûts, comme c’est le cas dans la vraie vie », a expliqué un des principaux fournisseurs d’accès à nos confrères de PC Inpact. « Quand nous aidons les pouvoirs publics à traquer un pédophile, nous sommes rémunérés, et quand cela concerne la musique, nous ne le serions pas. Où est la logique ? ».

Rappelons que Christine Albanel souhaite non seulement anticiper la rédaction du projet de loi Création et Internet avant son vote définitif, mais veut également que les fournisseurs d’accès commencent dès maintenant à appliquer les principales directives de ce texte. Cela pourrait notamment contraindre les FAI à identifier jusqu’à 10 000 adresses IP par jour à la demande de la haute autorité...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
36 commentaires
    Votre commentaire
  • aviat17
    Après la mise en place de la suppression de la pub TV publique avant que la loi ne soit votée, voici que Mme ALBANEL veut faire la même chose avec l'HADOPI.
    Mais dans quel pays vivons nous?
    D'autant qu'avec ce qui s'est passé hier à l'Assemblée Nationale,il n'y pas beaucoup de chance de voir s'arrêter ces pratiques douteuses. Je commence sérieusement à douter de notre démocratie.

    La France n'est décidément plus le beau pays qu'elle était.
    4
  • Anonyme
    ça devient une mode sous Sarkozy, de mettre en application immédiatement des lois non encore votées et sans décret d'application; apres l'audiovisuel et la pub à la TV publique, pourquoi pas les FAI ? Vive la démocratie parlementaire ! ça serait tellement plus simple de gouverner s'il n'y avait pas le parlement.
    2
  • Dr_cube
    Bienvenue en République Bananière !

    Ca devient vraiment n'importe quoi. On est dirigé par des ignorants, des crétins qui ne connaissent rien d'Internet.

    Qu'est-ce qu'on fait si on reçoit un e-mail de la Haute Autorité et qu'il est filtré par les filtres anti-spam ? Qu'est-ce qu'on fait si on reçoit un e-mail de la Haute Autorité et que c'est en fait un spam/virus ? (J'en reçoit déjà en anglais).

    Cette cruche d'Albanel doit avoir une sacrée cave à vin en tout cas ^^.
    4