Samsung Galaxy S3 et S2 : la faille critique

C’est en essayant de rooter son Galaxy S3 qu’un développeur amateur se faisant appeler « Alephzain » dit avoir découvert une faille dans plusieurs appareils mobiles Samsung, qui permettent d’injecter du code à distance, ou d’accéder au contenu de la mémoire vive.


La vulnérabilité semble liée à la puce Exynos 4, qui équipe notamment les Galaxy S2, S3, ou encore le Galaxy Note. En revanche, certains modèles comme le Nexus 10, équipés de la puce Exynos 5, ne sont pas affectés. Selon lui, cette faille donne un accès total, en lecture et en écriture, à la mémoire vive de l’appareil, permettant ainsi de modifier n’importe quoi en temps réel, et donc d’en prendre totalement le contrôle.


« La bonne nouvelle, c’est qu’on peut facilement rooter ces appareils. La mauvaise, c’est qu’il n’y a aucun contrôle possible dessus », déplore Alephzain. En effet, d’autres développeurs sur le fil de discussion qu’il a lancé à ce sujet sur un forum spécialisé en ont profité pour créer une application qu’il suffit de lancer pour rooter son téléphone d’un clic. Pratique, mais potentiellement effrayant !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires