Vista : six failles de plus

Vista logoToujours pas dans les bacs et depuis à peine plus d’un mois en entreprises, le nouveau système d’exploitation de Microsoft se retrouve aujourd’hui criblé de six nouvelles failles. Les conférences de presse d’il y a quelques semaines qui suggéraient encore que l’OS n’aurait sans doute pas besoin d’antivirus semblent déjà bien loin.

Des problèmes en série

Deux brèches signalées et une troisième non reconnue pas l’éditeur se voient donc accompagnées de six petites soeurs découvertes par la société sécuritaire Determina et un programmeur russe. Dans le détail, on recense cinq failles système dont une permettant de s’attribuer les droits administrateur et une faille d’IE7.

Il y a près d’un mois Sophos évoquait déjà une sensibilité de Vista à trois virus-vers connus. Ajoutez à cela la rumeur d’une récompense de 50000 dollars pour la prochaine découverte qui court dans la communauté underground et vous obtenez un lancement explosif ! Rien de tout cela ne semble faire de tort aux programmeurs de Redmond qui carressent cette philosophie : « Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi ! »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
34 commentaires
    Votre commentaire
  • OmaR
    Citation:
    Les conférences de presse d’il y a quelques semaines qui suggéraient encore que l’OS n’aurait sans doute pas besoin d’antivirus semblent déjà bien loin.


    Bizarre cette remarque...
    Tous les linuxiens disent bien qu'il n'y a pas besoin d'antivirus sous Linux, or il me semble qu'on découvre des failles tous les jours.... non ?

    Puis, c'est pas parce qu'il y a des failles qu'il faut forcément un antivirus.... je n'ai pas d'antivirus, et je n'ai pas de soucis... et ce depuis longtemps !
    0
  • Djakar
    Le ton donné par une news concernant de près ou de loin microsoft est toujours négatif et aggressif en france.

    Petite réflexion dans le débat :
    On trouvera toujours des vers et des virus capables d'attaquer n'importe quel système. Windows est plus attaqué que les autres os, non pas parce qu'il a plus de failles que d'autres os (il en a plus, mais ce n'est pas le débat), il est choisi pour cible parce que ce ne sont pas les serveurs qui sont visés mais bien les stations de travail des utilisateurs.

    Un serveur est souvent bichoné par les IT. Donc les problèmes de sécurités y sont nettement moins fréquents et surtout moins destructeurs en cas d'intrusion.

    Par contre, un pc d'un utilisateur pen au fait des problèmes de sécurité, naïf, voire un peu bordélique est une cible particulièrement alléchante. Or ce type d'utilisateur roule en windows.

    Pour augmenter la sécurité d'un poste, il faut souvent en réduire le comfort. Et ceci est relativement incompatible avec l'utilisateur lambda qui ne saurait pas régler son système aux petits oignons.
    0
  • geloblackeagle
    Oui et aussi sous linux, les failles sont combler rapidement..
    0