FBI : 300 000 internautes pourraient perdre leur connexion

Le FBI s’inquiète des conséquences du démantèlement d’un réseau de pirates sur la connexion de nombreux internautes dans le monde. La coupure d’un réseau de botnets risquerait en effet d’entraîner la coupure de près de 360 000 internautes infectés par un cheval de Troie.


Après avoir démantelé en novembre 2011 un groupe de hacker à l’origine d’un réseau de botnets lié à un cheval de Troie nommé DNS Changer. Concrètement, ce cheval de Troie infecte la machine avant de changer les adresses DNS enregistrées sur la machine, et qui font office de ponts entre l’ordinateur et le reste du Web. Ainsi, les utilisateurs infectés par ce cheval de Troie ne voient pas de différence avec leur connexion habituelle, mais passent désormais par le DNS mis en place par les hackers ayant infecté leur machine.


Le FBI, qui compte couper ces serveurs durant le mois de juillet prochain, s’inquiète du sort des près de 360 000 internautes qui seraient infectés par ce cheval de Troie. Ils risquent en effet de perdre totalement leur connexion à Internet, et le FBI enjoint donc les internautes se sentant concernés à visiter la page www.dcwg.org afin de vérifier si leur ordinateur est infecté, et propose quelques solutions simples.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Il suffit de remettre les DNS en "automatique" pour retrouver sa connexion.
    0
  • shooby
    Et au cas où www.dcwg.org soit lui aussi "infecté" ou soit lui-même un truc qui permette de savoir si on télécharge illégalement (ah, l'affaire MU) ou autre
    0