Le FBI ne peut pirater que les vieux iPhone

Le FBI vient d’annoncer que la technique qu’il a employée pour craquer l’iPhone 5c de l’un des auteurs de la tuerie de San Bernardino ne peut être appliquée aux iPhone plus récents, y compris le 5s.

Son directeur, James Comey, n’a toujours pas souhaité détailler la méthode qui a permis au FBI de casser le code de l’iPhone 5c. Il ne s’est donc pas non plus exprimé sur les points qui l’empêcheraient de s’attaquer à un iPhone plus récent. Une des raisons pourrait être l’absence de Secure Enclave sur le 5c, comme le suggère ZDnet.com, une technologie intégrée aux processeurs Apple depuis l’A7 et apportant un niveau de sécurité supérieur indépendant de la protection liée au processeur principal.

>>> Lire : Le FBI a piraté l'iPhone sans l'aide d'Apple

A la fin du mois de mars, le FBI a pourtant accordé son aide au procureur de l’Arkansas, dans une affaire judiciaire associée à un iPhone 6 et un iPod. Le bureau fédéral devrait ainsi lui apporté une aide différente que celle que le procureur escomptait jusqu’alors.

>>> Lire : iPhone, iPod : plus rien ne résiste au FBI ?

>>> Lire : Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • JOJO2015
    Mauvais titre il devrait être :
    Le fbi hack tout les mobiles sauf les derniers iphones
    0