Le FBI fait une descente dans le Dark Web et arrête 1500 pédophiles

Le FBI vient d’annoncer l’arrestation de près de 1500 internautes soupçonnés d’avoir échangé des contenus sur « le plus gros réseau caché de pédophilie connu dans le monde ». Ces arrestations ont constitué un tour de force pour l’agence américaine, puisqu’elle a dû identifier les concernés sur un réseau qui a pour principe de garantir l’anonymat de ses utilisateurs.

Le Dark Web, comme il est souvent surnommé, est un ensemble de réseaux qui promettent à leurs utilisateurs un anonymat total, et une impossibilité de remonter jusqu’à eux à partir de leurs activités en ligne. Ainsi, ces réseaux sont souvent utilisés pour des activités plus ou moins légales, comme la vente de produits contrefaits, de médicaments ou de drogues, ou encore l’échange d’images pédophiles. Cet anonymat n’a pas empêché certains internautes d’avoir des ennuis avec la justice, comme ce fut déjà le cas pour Ross Ulbricht, créateur de The Silk Road, site où les utilisateurs pouvaient librement acheter et vendre tous types de drogues.

Ce coup de filet du FBI est donc d’autant plus exceptionnel qu’il a consisté à retrouver l’adresse IP de près de 1500 personnes passant par ces réseaux. Pour cela, des agents du bureau fédéral se sont infiltrés sur les sites concernés et ont directement échangés avec les suspects sur le site Playpen, qui permettait l’échange d’images pédophiles. Les serveurs du site ont été saisis, selon la procédure classique, mais cette fois le FBI a pris une mesure « sans précédent », puisqu’il a décidé de maintenir le site en ligne, en le faisant tourner sur ses propres serveurs. Les utilisateurs se pensant à l’abri échangeaient en réalité des données sur un serveur du FBI, leur confiant ainsi toutes leurs informations personnelles.

Si elle semble avoir été efficace, cette méthode fait déjà grincer des dents, notamment chez un avocat d’un des accusés, qui considère qu’il s’agit d’une « étendue extraordinaire de la surveillance du gouvernement et une utilisation illégale de méthodes de recherche à grande échelle ». Le FBI est connu pour utiliser des méthodes parfois décriées, notamment en ligne, par exemple en utilisant des failles de sécurité dans certains systèmes pour surveiller des suspects.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Sur ces 1500 personnes, combien ont des noms connus et ne seront pas inquiétés.
    0
  • 1500 raclures de bidet au trou (sans jeu de mot), pas mal :)
    0