Twitter : la fessée coquine de Bernard Cazeneuve au stade de l'enquête

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a ”liké” une photo de fessée érotique sur son compte Twitter officiel. Une action qui n’est pas passée inaperçu et qui n’a pas manqué d’être relevée par quelques autres utilisateurs, comme Maître Eolas qui a eu le temps d’effectuer une capture d’écran dudit tweet avant qu’il ne soit effacé.

Il existe plusieurs manières de relayer un contenu sur Twitter. On peut ”retweeter” un messager ou l’aimer (”liker”). La seconde option est la plus discrète, mais s’affiche tout de même dans l’historique du compte. Dans le cas du locataire de la place Bauveau, son ”like” n’a pas eu la discrétion escomptée. Pourtant, il concernait un contenu provenant d’un compte se définissant comme « le plus discret groupe d'adeptes de la fessée de Londres. » Capital Punishments, ledit compte, surfe d'ailleurs sur ce scandale en postant « Liberté, égalité, fessée ! » dans un tweet accompagné du hashtag #fesseegate.


De nombreux ”Twittos” se sont emparé du phénomène pour s’en moquer comme @Alex_Le_Rouge qui interpelle le ministre de l’Intérieur : « Bonjour @BCazeneuve, je souhaiterais postuler au poste de CM qui vient juste de se libérer, où puis-je vous envoyer mon CV ? ». Un autre parle d’une « nouvelle forme de répression dans les manifs. »

De son côté, l’attaché de presse du ministre a indiqué qu’une « enquête interne » allait être ouverte. Une manière de dire que ce mauvais ”like” ne serait pas du fait de Bernard Cazeneuve lui-même, mais d’un membre de son équipe numérique. Une explication plausible si l’on considère que les membres de cette équipe doivent avoir plusieurs comptes sur leurs applications Twitter, de quoi avoir de quoi s’emmêler les pinceaux.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire