Orange foot : un fiasco ?

Le service Orange footNotre confrère Numerama revient en détail sur les débuts de l’offre Orange foot et ses chiffres de lancement alarmants (Orange foot ne séduit pas les foules).

À grand renfort de transferts retentissants (les journalistes Denis Balbir et Céline Géraud, les anciens Bleus Youri Djorkaeff et Franck Sauzée) et de publicité, Orange foot devait créer l’évènement en cette rentrée et début de championnat de France. Malheureusement, force est de constater que ce service est au cœurUnité principale de calcul dans un processeur. Les principaux processeurs actuels regroupent désormais deux ou même quatre unités gravées dans la même... des moqueries et des polémiques, après l’annonce des premiers chiffres d’abonnés...

Xavier Couture nie sans donner le moindre chiffre

Xavier CoutureLe pavé dans la marre a été lancé par le Parisien qui a publié cette semaine le chiffre, choquant, de 16000 abonnés au service surtaxé d’Orange. Ce chiffre concernerait la rencontre Marseille-Sochaux du 30 août. Pour faire simple : il y a avait beaucoup plus de monde dans les tribunes que devant la télévision !

Seulement voilà, Orange conteste les chiffres, par la voix de Xavier Couture, le directeur des contenus, toujours dans les colonnes du Parisien : « ce sont des chiffres grotesques qui n’ont rien à voir avec la réalité, même si, c’est vrai, il n’y a pas un million de téléspectateurs. On s’est lancés dans un marathon, qu’on ne nous juge pas après quelques centaines de mètres ! »

Les supporters mécontents

Rappelons qu’Orange dispose d’un contrat d’exclusivité de quatre ans pour retransmettre "le" sommet du week-end du championnat de France de Ligue 1. Mais la grogne monte déjà auprès des dirigeants de clubs et des supporters. Ils se plaignent notamment du partage des droits et de la concurrence entre Canal+ et Orange, qui nuirait aux spectateurs. De nombreux fans ne peuvent plus regarder les matchs de leur équipe favorite s’ils ne sont pas eux-mêmes client d’Orange, voilà tout l’imbroglio de ce service exclusif.

Pape Diouf, le médiatique Président de l’OM a ainsi saisi la balle au bond : « il y a beaucoup de confusion et de frustration chez nos supporters, ils sont privés de nos matches. Une rencontre de l’OM sur Orange c’est plus difficile à voir que sur Kiosque. Orange a mis en place un super dispositif de diffusion, il est dommage que les téléspectateurs n’en profitent pas. » Et pour une fois, le PSG est sur la même longueur d’onde. Charles Villeneuve (qui s’y connait en télévision) a ainsi déclaré qu’il y avait un problème d’exposition pour les clubs de L1 : « c’est bien de ramasser beaucoup d’argent avec les droits télévisuels, mais faut-il encore qu’on puisse voir nos clubs. »

Quid des sponsors qui pourraient également se plaindre de ne plus être assez exposés ? Bref, si Orange tente de calmer le jeu, son service Orange foot créé un véritable malaise. La solution passerait par la permission donnée aux autres FAI de diffuser le service, comme le fait déjà... Canal+ disponible dans tous les bouquets TV des FAI. Orange cédera-t-il sur ce point ? Il y a incontestablement urgence...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    La mécanique du "payer pour voir" s'enraille.
    C'est très bien... il faut que le sport reviennent sur la TV public. Tout un chacun doit y avoir accès.
    Et pourquoi les clubs ne négocieraient pas eux même leurs droits ???
    0
  • raposa
    En même temps, avec Xavier Couture en directeur des contenus, ça pouvait que mal finir. Plutôt que d'investir dans UN match par journée, ils auraient mieux fait d'inclure plus de chaines dans leur bouquet comme le fait Free
    0
  • owenspears
    Payer 45€ (abonnement ADSL Orange) + 8€ (Abonnement "Foot") pour voir un match par semaine, et encore...
    Faut vraiment en vouloir !!!!
    0