La fibre optique va relier Londres à Tokyo en passant par le pôle Nord

Réduire le temps des transmissions par Internet entre Londres et Tokyo en utilisant la fibre optique, tel est le projet ambitieux qui pourrait voir le jour prochainement. Les villes sont séparées par près de 10 000 kilomètres, et un paquet de données transite en 230 millisecondes entre les deux villes à l’heure actuelle. Ce projet permettrait de réduire ce temps de transfert de 30 %.

Le projet consiste à mettre en place trois connexions en fibre optique afin de traverser le pôle Nord (Arctic Fibre), la Scandinavie (Arctic Link) et la Sibérie (ROTACS, ou Russian Optical Trans-Arctic Submarine Cable System). Le coût total de l’opération est estimé à 1,14 milliard d’euros, et permettrait d’obtenir des temps de transfert de données de 170 millisecondes contre 230 millisecondes actuellement. Précisons que cette différence devrait être notable, mais peu visible pour les internautes habituels, ce sont surtout les secteurs industriels qui devraient profiter à plus grande échelle de cette amélioration.

Cela représente plus de 16 000 kilomètres de câble afin de traverser deux continents et deux océans, ce qui en fait un des projets les plus ambitieux en matière de télécommunications au niveau terrestre. 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • stilgar3000@guest
    en attendant la transmission par neutrinos...
    0
  • Bulldozer02000@guest
    Ne peuvent-ils pas passer par la Russie ça a l' air d'être plus court ? Bien sûr quand il y a la fonte des glaces en été (Summer Sea Ice)
    0
  • freghujik@guest
    La russie n'est pas copain copain avec l'angleterre :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Litvinenko

    La monarchie et le communisme sont différents .
    0