Le fichage des 60 millions de Français entériné

La proposition de loi relative à un fichage de l’identité et des données biométriques de tous les Français, dont nous vous parlions la semaine dernière, a été adoptée cette semaine par l’Assemblée nationale.

Il s’agira concrètement d’un fichier centralisant les données personnelles de tous les citoyens français, et dont le but affiché est de lutter contre le vol d’identité, qui ferait 210 000 victimes par an dans l’hexagone. C’est dans ce cadre que l’usurpation d’identité est punie, depuis 2011, de 15 000 euros d’amende et d’un an d’emprisonnement.

Ce « fichier des gens honnêtes », comme l’avait appelé le rapporteur de la loi au Sénat François Pillet, n’a pas manqué de déclencher une polémique auprès des défenseurs de la vie privée. François Pillet l’avait en effet décrit comme une « véritable bombe à retardement », pointant les risques d’abus qu’un tel fichier pourrait occasionner.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • lackmoeur@guest
    Avec ce genre de fichier il va falloir lever le doigt pour aller aux toilettes
    C'est intilerable qu'une poignee de personnes puyissent ainsi entrer dans la vie privee des gens
    Avec ce genre de fichier tout sera catalogue,espionne,voir plus pirate
    Une honte pour la democratie,pour un pays qui est libre.
    On arrive à la Russie et allemeagne de l'est avec le KGB et la STASIE

    Bravo à nos elus.

    Comme l'avait si bien dit notre president actuel,il faut une nouvelle revolution en France
    -1
  • rampage-bzh
    Des abus de ces données? Nooooon! Il faut avoir Konfianze dans notre gouvernement!
    0
  • benjidu27@1335258232@guest
    il ne faut pas se leurer. Des fichiers existent déjà, surtout pour ceux qui approche de près ou de loin de secteurs sensibles. Les données biométriques ne vont gêner que les personnes hors la loi qui laisseront leurs empreintes sur le lieu d'un crime ou qui ne voudront pas être reconnu par les caméras de Big Brother. Rien d'incontournable. C'est comme pour les radars, seul les mauvais conducteurs sont laisés.
    0