Le fichier TES se fait attaquer par les Exégètes Amateurs

Le controversé fichier TES (Titres Electroniques Sécurisés) est sur le point de se faire attaquer en justice. C'est ce que vient d'annoncer le collectif des Exégètes Amateurs sur Twitter.

Mais qu'est-ce que le fichier TES, au juste ? Il s'agit d'un ensemble de données concernant la totalité des Français, ou presque. Ce fichier, qui englobe des données à la fois biométriques et personnelles, est censé faciliter le traitement des données relatives aux passeports et aux cartes d'identité. Il inclura une multitude d'informations sur chaque individu : noms (de famille et d'usage), prénoms, sexe, date et lieu de naissance, taille, couleur des yeux, photo du visage et empreinte digitale. Mais il ne devrait pas s'arrêter si bon chemin, puisqu'il pourra également contenir l'adresse de chaque personne répertoriée, sa filiation (noms, prénoms, dates et lieux de naissance de ses parents), son numéro de téléphone, ainsi que son adresse email.

La mise en place d'un tel dispositif n'est pas du goût de tout le monde. Si la CNIL avait déjà émis des réserves quant à la constitution d'un tel fichier en octobre dernier, c'est le collectif des Exégètes Amateurs qui souhaite maintenant porter l'affaire devant les tribunaux. Ce groupe de travail est constitué des associations French Data Network, de La Quadrature du Net et de la Fédération des fournisseurs d’accès à Internet associatifs. Il l'a annoncé sur Twitter, le collectif s'apprête à déposer un recours au Conseil d’État. Les Exégètes Amateurs n'en sont pas à leur coup d'essai en la matière, mais n'ont pas encore précisé quel sera leur angle d'attaque, cette fois. Ils reconnaissent que la tâche risque d'être compliquée tant le décret sur le ficher TES est difficilement attaquable, mais ils tentent leur chance et devraient nous révéler davantage d'informations dans les semaines à venir.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire