Le P2P va tuer l'industrie du film ?

resident evil extinctionLe festival de Cannes a été l’occasion de parler d’un des plus gros problèmes de l’industrie cinématographique à notre époque : le téléchargement illicite.

Un avocat n’a d’ailleurs pas hésité à parler de “mort de l’industrie du film à long terme” si cette pratique ne trouvait pas un terme prochainement.

"Un problème épineux"

“Il n’y a pas véritablement de signes d’amélioration pour ce qui concerne le peer-to-peer et le téléchargement. Le téléchargement illicite est réellement le problème le plus épineux surtout avec le développement du haut débit qui, peut-être, peut tuer la vidéo à la demande, voire l’industrie du film à long terme”, explique Winston Maxwell, avocat du cabinet américain Hogan & Harston. Ce dernier ne manque cependant pas de saluer la charte signée l’année dernière par des sites comme Dailymotion et Myspace auprès d’ayants droits, notamment Walt Disney, NBC Universal ou encore Viacom.

À l’heure où même la justice peine à savoir comment réagir face à des millions d’internautes qui partagent des extraits de films sans autorisation, cet avocat se montre relativement alarmiste quand à l’avenir de l’industrie dans ce cas de figure. “Le problème est que les propriétaires de contenus estiment que ce n’est pas à eux de faire la police à chaque fois”, ajoute-t-il, pointant du doigt les sites de partagent, qui réagissent en appliquant des filtres à leurs contenus. L’industrie est-elle donc dangereusement menacée par le téléchargement sur Internet ? La question reste ambiguë, surtout à l’heure où de nombreux efforts sont consentis pour décourager le téléchargement illégal et rendre l’offre légale plus attractive.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
49 commentaires
    Votre commentaire
  • lady_freyja
    Procès du Pirate

    Le pirate (grave des CD, pompe des MP3, copie des logiciels) fait soi-disant perdre des millions d'Euros à l'industrie des loisirs. Pauvres d'eux ! L'argument principal de la défense est simplissime : le pirate, de toute façon, n'aurait pas pu se payer les produits qu'il pirate. Les sommes évoquées sont donc parfaitement farfelues. CQFD, et au suivant.
    2
  • kleuck
    crèvent bien sur

    Lapsus
    2
  • kleuck
    L'INDUSTRIE du film a déjà tué l'ART du cinéma, ou presque.
    Je n'en ai rien à foutre, qu'ils créent..
    3