Fitbit attaqué en justice pour la fiablilité de son capteur cardiaque

Le fabricant de bracelets connectés Fitbit fait l’objet d’une plainte en nom collectif aux États-Unis en ce début d’année, dans les États de Californie, du Colorado et du Wisconsin. Les plaignants reprochent aux bracelets connectés du fabricant de disposer d’un capteur du rythme cardiaque qui ne serait pas suffisamment précis, une version contestée par Fitbit.

Plusieurs utilisateurs auraient constaté une « marge significative » entre les relevés du rythme cardiaque des bracelets Fitbit Charge HR et Surge, assez répandus chez les sportifs amateurs, et leur rythme réel. Les capteurs seraient imprécis, et ne « comptent pas tous les battements » du coeur, ce qui donnerait un relevé erroné et des résultats tout aussi faux. Certains utilisateurs auraient tenté de contacter Fitbit pour se plaindre des problèmes constatés à ce niveau, et affirment que le fabricant aurait refusé d’écouter leurs plaintes, ne donnant par exemple pas suite aux demandes de remboursement.

Du côté de Fitbit, c’est un autre son de cloche qui retentit publiquement. La marque affirme qu’elle « est en total désaccord avec les déclarations des plaignants et compte se défendre avec vigueur ». PurePulse, la technologie de Fitbit utilisée dans les bracelets connectés pour mesurer le rythme cardiaque a été brevetée tout spécialement pour ces appareils, et « fournit un suivi précis du rythme cardiaque, puisqu’il relève les battements durant toute la journée et pas seulement pendant l’effort », affirme le fabricant. Ce sera donc à la justice américaine de trancher dans les prochains mois.

À lire : 
Bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Les capteurs doivent être en contact avec la peau donc la montre doit être serrée au poignet.
    Si ce n'est pas le cas, les capteurs ne peuvent pas faire leur travail correctement.
    0