Flash sur iPhone : Adobe montre les dents

Adobe aura donc fini par s’énerver. Le créateur du Flash tente d’imposer son format sur l’iPhone, mais Apple n’en veut décidément pas. L’éditeur le fait désormais bien comprendre dans ses messages adressés aux utilisateurs d’iPhone.

Le Flash est-il un vrai manque ?

Par deux fois en 2008 (annonce du développement d’une version light pour iPhone) et en début de cette année, Adobe avait tenté de placer son format sur l’iPhone et l’iPod touch. En vain, Apple ne semble pas très réceptif aux appels du pied de l’éditeur. Désormais pour Adobe, le message affiché est clair, si le Flash n’est toujours pas disponible sur l’iPhone OS, c’est tout simplement à cause d’Apple. C’est en substance le message délivré aux utilisateurs des appareils à la pomme lorsqu’ils tentent d’installer le plug-in depuis le site d’Adobe.

Apple est-il réellement perdant à refuser ce plug-in sur l’iPhone OS ? Pas autant qu’Adobe aime le faire croire. Les sites entièrement en Flash sont de plus en plus rares et YouTube encode également ses vidéos en MPEG 4 pour fournir un format plus adapté à la téléphonie mobile. Enfin, les lecteurs Flash light déjà intégrés sur les plateformes mobiles (Symbian ou Android) sont loin d’être agréables à l’usage. Gourmand en ressource et donc en autonomie, peu fluide, le Flash sur mobile n’a pas encore séduit et risque bien d’être supplanté bientôt par les évolutions apportées par le HTML 5.