Le fondateur de Facebook accusé de piratage

Pour asseoir l’hégémonie de Facebook sur son ancien concurrent ConnectU, Mark Zuckerberg n’aurait pas hésité à pirater certains comptes, notamment de plusieurs journalistes.

Le double jeu de Zuckerberg

C’est ce que révèle une enquête de Business Insider qui fait écho à la biographie de Ben Mezrich parue en janvier dernier. En 2004, alors encore étudiant à Harvard, Zuckerberg travaillait sur le projet ConnectU, mais avait finalement choisi de lancer son propre site équivalent : Facebook. Face à la plainte des concepteurs du concurrent l’accusant d’avoir volé du code source, Zuckerberg conclut finalement un accord à l’amiable, confidentiel, fin 2008.

Business Insider copie aujourd’hui des conversations par messageries instantanées montrant que Zuckerberg jouait bien un double jeu. Devant les doutes de l’époque, des journalistes menant l’enquête finissent par relayer les accusations de ConnectU. Selon Business Insider, Mark Zuckerberg aurait alors profité de son accès aux logs du site pour deviner leurs mots de passe de messagerie, mais aussi ceux de leurs profils pour les modifier.

Facebook ne compte pas rentrer dans la polémique et a précisé que la société « ne débattrait pas avec [...] des sources anonymes qui recherchent à réécrire l'histoire de Facebook et à embarrasser Mark Zuckerberg avec des allégations dépassées. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • Dr_cube
    Pour qu'il devienne un "pirate de la Silicon Valley", il faut bien construire une petite légende autour du créateur du site.. Sinon Hollywood ne s'intéressera jamais sérieusement à Facebook..
    5
  • nicotelsa
    après bibill voici venu markus l'infâme

    comme quoi pour devenir milliardaire au etat unis , suffi d'avoir de bon voisin ou collaborateur ( un peu concon surement), un peu de culot et une bonne dose d'enflurisme et tatamm tu devient milliardaire.. pourquoi se casse la tête si tu peu tout piqué au autre
    -1
  • Anonyme
    Il suffit de profiter de la stupidité humaine ambiante, en leur vendant de l'abrutissement par exemple
    1