La 3G pour Free ? Peut-être pas

Une antenne UMTS (3G) La quatrième licence 3G, qui permettrait à un nouvel opérateur de proposer des services de téléphonie mobile, doit encore être attribuée. Iliad, la maison mère de Free, avait fait une offre, mais en demandant la possibilité de payer en plusieurs fois, ce qui avait été refusé. Depuis, la procédure d’attribution de la licence 3G, qui devrait permettre de diminuer les prix (des soupçons d’entente entre les opérateurs actuels sont monnaies courantes) est en attente. Selon des sources américaines, l’État français hésiterait à l’attribuer et voudrait laisser le marché en l’état. Les paroles d’un haut responsable du gouvernement sont éloquentes :

Dans tous les pays où il y a une quatrième licence, cela ne fonctionne pas, le modèle de revenus n’est pas valable

et

La seule entreprise qui a fait une offre lors de la première enchère ne peut pas se la payer

Ces deux phrases sont éloquentes, et il apparaît aussi que (selon le même responsable) la France serait en négociations avec les trois opérateurs actuels. Mais on ne sait pas pourquoi. Espérons que ce soit pour une diminution des prix.