Le réseau de Free Mobile serait prêt pour la 4G

Selon la Tribune, Free Mobile pourrait bien frapper un grand coup face à ses futurs concurrents mobiles. À l’heure d’une augmentation des ventes de smartphones, Nokia Siemens Networks aurait proposé à la filiale d’Iliad d’installer un réseau Internet HSPA (I-HSPA), évolution technologique de l’actuel HSPA+. L’opérateur pourrait ainsi offrir un débit théorique de 42 Mbit/s en voie descendante (14,4 à 28,8 Mbit/s aujourd’hui), 5,8 Mbit/s en voie montante et une diminution du temps de réponse. Seul hic : la technologie n’en est encore qu’à une phase expérimentale. Les premiers équipements ne seront disponibles pour test qu’au troisième trimestre 2010.

Prêt pour la 4G

En intégrant le contrôleur radio directement dans la station de base reliée directement au réseau IP de Free, Nokia Siemens Networks propose d’en faire une sorte de routeur IP. Cela permet d’améliorer le temps de réponse du réseau (donc le délai d’attente lors du surf), mais aussi la durée de mise en relation des appels vocaux. La batterie des smartphones pourrait même en être bénéficiaire. Mois couteux à déployer et plus facile à maintenir cette solution n’aurait donc que des avantages. Le dernier et non des moindres : l’équipementier promet de pouvoir faire basculer le réseau en version 4G par une simple mise à jour logicielle.