Vraie fibre / fausse fibre : Free attaque Numericable-SFR en justice

Les principaux fournisseurs d’accès à Internet en France proposent une offre en fibre optique à leurs abonnés éligibles, y compris Numericable-SFR. Ce dernier propose un service un peu spécifique, composé d’un réseau de fibre jusqu’à l’immeuble de l’abonné, puis passe par la bonne vieille tresse utilisée pour le câble, et se terminant par la prise coaxiale à laquelle se raccorde l’abonné dans son appartement. Une technologie différente de celle proposée par Free, qui vient d’attaquer Numericable-SFR en justice pour « publicité trompeuse ».

Les offres de Free et de SFR sont en effet assez différentes : alors que Numericable-SFR propose de la fibre jusqu’à l’immeuble, le système utilisé par Free, baptisé FTTH, consiste à tirer la fibre jusqu’au domicile de l’abonné : il raccorde donc son modem directement à la fibre optique. Cette dernière méthode, également utilisée par Orange, constitue une différence qui a été à l’origine d’une discorde entre les opérateurs, et qui a pris suffisamment d’ampleur pour qu’en 2013, le gouvernement modifie un arrêté concernant les publicités des opérateurs. Ainsi, les opérateurs utilisant une technologie différente de la fibre pour raccorder leurs abonnés à leur réseau sont tenus de le préciser dans leurs publicités et brochures commerciales.

Mais pour le groupe de Xavier Niel, ce n’est pas suffisant, en témoigne la plainte déposée par Free contre la communication de son concurrent autour de son offre. Mais cela ressemble surtout à une guerre des mots, car si les technologies sont différentes, celle de Numericable-SFR n’empêchant pas l’accès au très haut débit, et s’avérant d’ailleurs moins coûteuse pour l’opérateur, qui utilise souvent des installations précédentes, notamment chez les abonnés déjà équipés pour recevoir le câble. 

À lire : Fibre optique : quel est le meilleur forfait ?
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire