Nouveau procès perdu pour Free

FreeFree est connu pour être très attaché à son image, à un point tel que l’opérateur a multiplié les attaques en justice pour diffamation, tant envers l’UFC-Que Choisir que ses propres clients. Aujourd’hui, le fournisseur d’accès doit faire face à un nouveau jugement de ce genre, mais surtout à une nouvelle défaite.

En effet, dans le procès qui l’opposait à un internaute accusé de diffamation pour avoir traité Free de « premier pirate de France », le tribunal de grande instance de Paris a estimé que ces propos ne sont pas diffamatoires.

Le tribunal donne raison à l’internaute

Free a enchaîné les défaites, ces derniers mois, dans ses procès pour diffamation. Le dernier en date, celui qui l’oppose à un certain Petit Poucet (qui a souhaité garder l’anonymat), ne fait pas mentir cette règle. Sur un forum, l’internaute aurait parlé de l’opérateur comme du « premier pirate de France », en faisant référence aux nombreux fichiers illégaux stockés par les internautes sur les serveurs de Free. Pour cette appellation douteuse comme pour les accusations qui ont suivi, Free a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux, comme l’entreprise l’a fait plusieurs fois auparavant.

Mais une fois de plus, le tribunal a donné raison à l’internaute plutôt qu’à Free. Le TGI de Paris a estimé que les propos de Petit Poucet ne sont pas diffamatoires, mais a refusé dans le même temps la demande de réparation de ce dernier. « Si l’on résume les différentes affaires, il serait bien que Free tienne compte des remarques et trouve des solutions plutôt que traîner en justice ceux qui soulèvent les problèmes », a-t-il annoncé à la suite du procès.

Free enchaîne les défaites

Tout récemment, Free a perdu un autre procès pour diffamation auprès d’un internaute et ancien client de ses services. En effet, l’internaute en question s’était inscrit sur les forums de l’ADUF sous le nom « Michel Bokoudsous », une parodie du nom de l’ancien PDG de Free, Michaël Boukobza. L’affaire, qui s’est terminée devant les tribunaux, a donné raison à l’internaute, qui a reçu 3000 euros de réparation de la part de Free...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • samael0
    Mon dieu.... Free si vous m'entendez c'est n'importe quoi. Et vous pouvez me trainer en procès si ça vous chante pour ce qui suit :
    ce serait bien que les gens se réveillent et quittent tous un fournisseur d'accès aussi peu regardant de la dignité humaine. Merci
    0
  • suseX
    on lit vraiment n'importe quoi... Qu'est-ce que la dignité humaine vient faire là dedans ?

    quasiment tous les fai sont ou ont été accusés de pratiques plus ou moins douteuses : neuf pour sa vente forcés, orange et FT pour son manque d'implication lors du degroupage, alice et ses pannes à répétition.
    tu va prendre lequel alors ?
    0
  • Miss Maika
    « Si l’on résume les différentes affaires, il serait bien que Free tienne compte des remarques et trouve des solutions plutôt que traîner en justice ceux qui soulèvent les problèmes ».
    +1 000 cette phrase est parfaite et ne s'adapte pas seulement à cette histoire mais également à des tas d'autres problèmes que traverse notre société ^.^
    0