Freebox mini 4K : les bonnes et les moins bonnes surprises

Xavier Niel avait convié la presse ce matin « à la maison », dans les locaux de Free, pour une présentation « surprise ». Au programme : une annonce concernant la Freebox

Et des surprises il y en a eu : une nouvelle box, des fonctionnalités innovantes en passant par le prix. Mais ces annonces sont elles aussi intéressantes que Free l’annonce ?
Retour sur les annonces principales de cette conférence, en d’autres mots, les bonnes et les mauvaises surprises de la Freebox mini 4K.

Design : une mini Freebox Révolution

Commençons par l’essentiel : la Freebox Révolution n’est pas morte. La Freebox mini 4K ne la renvoie pas aux oubliettes, c’est la Freebox Crystal, l’offre d’entrée de gamme de Free, qu’elle remplace. Pour son design, Free n’a pas fait dans la complexité puisqu’il a miniaturisé sa Révolution. La Freebox mini 4K se compose elle aussi de deux boîtiers, Serveur et Player, comme son aînée.


Si elle ne reprend pas exactement le design Stark et les mystérieuses inscriptions sur sa surface, elle garde le même affichage sur le côté gauche du boîtier serveur.Rien d’extraordinairement en somme.

Android TV : par ici les applications !

C’est finalement presque « sans surprise » que Xavier Niel a dévoilé la principale particularité de la Freebox mini : l’intégration d’Android TV en guise de système d’exploitation. Ce choix semble plutôt logique au regard de la concurrence, qui propose déjà des solutions équivalentes équipées de l’OS de Google. SFR avait été le premier à sortir un boitier, suivi par Bouygues en fin d’année dernière. Mais contrairement à eux, Free est le premier a lancer une offre Triple Play mettant à l’honneur une box sous Android TV.

Parmi les avantages de la solution, les utilisateurs ont la possibilité d’utiliser le magasin Play Store afin de télécharger les applications de leurs choix, sachant que certaines sont installées par défaut (Canal+ et CanalSat). 

L’autre avantage d’Android TV réside dans le choix de la télécommande. Free en livre une avec sa nouvelle box. Elle est dotée d’un micro qui sera utilisé pour les commandes vocales. Mais il est aussi possible d’utiliser son smartphone ou sa tablette Android. Ce dernier usage offre de nouvelles possibilités aux utilisateurs, notamment avec la fonction « Cast » qui permet d’afficher sur sa TV des contenus lus sur son téléphone ou sa tablette (à la manière d’un Chromecast).

Lire : Chromecast : comment utiliser la clé multimédia de Google ?

4K : prêt pour l'avenir

La nouvelle « petite » Freebox arrive également avec un argument qui devrait peser dans les mois ou années à venir : le support de la 4K. Elle a beau se vanter d’être la première box Internet compatible, les contenus restent pour l’instant (trop) rares et sont exclusivement à trouver du côté du dématérialisée (et de toute façon, l’absence de lecteur physique règle le problème). Et c’est là que le choix d’Android TV s’avère judicieux, puisque plusieurs applications à télécharger depuis le magasin Play Store proposent des vidéos en 4K.

La première est arrivée il y a peu de temps seulement en France : Netflix. Le diffuseur américain propose certaines de ses séries « maisons », à l’instar de Marco Polo ou Better Call Saul au format 4K. Parmi les autres applications disponibles, l’une n’est autre que YouTube, mais on se retrouve face à l’éternelle problématique de certains abonnés : l’impossibilité de bénéficier d’un débit suffisant en soirée pour afficher les vidéos sans ralentissement. Si cela se fait sentir sur des contenus Full HD, qu’en sera-t-il pour ceux en 4K ?

Au-delà de ce « détail », il faut une solide connexion pour espérer streamer le flux vidéo sans saccades : au minimum 25 Mbit/s, soit une connexion ADSL en très grande forme. La 4K s’adresse donc surtout à ceux qui bénéficient de la Fibre, ce qui est tout à fait possible avec la Freebox mini. Du côté de la connectique, on peut compter sur un port Ethernet ainsi que le WiFi, mais contrairement à la Freebox Revolution, seule la norme WiFi 802.11n est supportée. Pour le reste, il est question de trois ports USB 2.0, un lecteur de carte SD, une sortie vidéo HDMI ainsi qu’un port TNT.

Prix : et si c’était la meilleure des surprises ?

La Freebox mini 4K arrive dans un contexte de hausse des tarifs des Box. Dernier en date, SFR ajoutait quelques euros à la facture selon le type de forfait. La Freebox mini 4K ne fait pas baisser le niveau des forfaits mais au moins elle évite d’accompagner la hausse. Elle se positionne au tarif « historique » de 29,99€, soit le même que l’ancienne Crystal. C’est 8€ de moins que la Freebox Révolution, qui elle dispose en plus d’un lecteur Blu-ray et d’un disque dur.

Ce sont d’ailleurs les possesseurs de la Freebox v6 qui seront les plus heureux de l’arrivée de cette mini, puisqu’il leur sera possible d’ajouter une mini 4K à leur installation pour 1,99€ en plus sur leur forfait. Intéressant évidemment à condition d’avoir plusieurs TV chez soi et un débit suffisant pour faire tourner deux box.

Envie de changer de box : retrouvez notre comparatif des meilleures box

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • cgbk
    Fibre, box, triple play, femto etc...
    Tous cela ce n'est pas pour ceux qui ne sont pas dégroupé!
    J'ai l'impression de payer cher 36€ pour un service minimal: Internet et le téléphone
    Débit faible 10Mbits les bons jours, Un téléphone chaotique et c'est tout!
    Pas de TV, pas de blue ray, pas de 4k pas de full HD, pas de canal sat,,...
    0