Le lancement de la fusée SpaceX annulé au dernier moment

Décollera, décollera pas la fusée de SpaceX ? Elon Musk, le patron de Tesla, mais surtout de la société Space Exploration Technologies, n’avait pas l’intention de célébrer Thanksgiving de la même manière que tout le monde. Au lieu d’une dinde, l’homme d’affaires avait prévu d’envoyer en orbite la fusée Falcon 9. Le tir devait avoir lieu depuis Cap Canaveral, en Floride, mais un premier incident a empêché le décollage à 17:39, heure locale. Un second essai a été envisagé, mais moins d’une minute avant l’heure prévue pour le décollage (18 h 44), la tentative a été avortée sans que l’on en sache plus sur les raisons.

La fusée aurait dû décoller plus tôt dans la semaine, mais déjà un contretemps technique a empêché son bon déroulement : une instabilité de la pression dans le réservoir d’oxygène liquide. Voulant être « très prudent », le décollage a donc repoussé pour Thanksgiving. Les équipes restent toutefois positives et un nouveau tir devrait être tenté dans les prochains jours.

La fusée Falcon 9 contient le satellite de communication SES-8, pesant 2,9 tonnes et d’une valeur de 100 millions de dollars. On comprend alors les précautions prises par les ingénieurs. SpaceX entend devenir en quelque sorte le transporteur « low cost » de mise en orbite de satellite, ne demandant « que » 55 millions ici. Une somme a priori bien inférieure à ce que facture l’Européen Ariane à en croire le directeur technologique de SES, Martin Halliwell.